Turismo religioso

La Semaine Sainte de Loja

La Semaine Sainte de Loja fut déclarée Fête d’Intérêt National en Andalousie  en 2003. Parmi ses nombreuses particularités, il convient de citer la présence des  Incensarios, des groupes composés de 8 membres appelés « corrías », que jouent du « morrión », vêtus d’un capirote revêtu de soie ou de satin et décoré avec une profusion de perles de verre.

Leurs origines remontent à 1765 et simulent une armée qui, convaincue de l’innocence de Jésus, lui rend hommage en brûlant de l’encens. Il n’y a donc rien d’étonnant à ce que leurs mouvements rappellent ceux des militaires.

Actuellement, chaque fraternité possède sa propre corría de Incensarios, qui entrent et sortent du défilé processionnel à des endroits établis à l’avance. Outre les mouvements, les incensarios ont leur propre chant appelé « sátiras », qui sont des strophes dont chaque membre chante un morceau. Le public lui aussi intervient en chantant quelques bribes de phrases.

Entre le Mardi et le Vendredi Saint, le public peut voir les incensarios donner leurs « golpes ». Mais le moment culminant de la Semaine Sainte de Loja est la procession du Vendredi Saint au matin, composée par quatre pasos. On peut y voir la  « corría de la Pescá », l’une des plus traditionnelles de la ville. Parmi les « golpes » qui prennent part à la procession, il convient de citer celle du Quartier haut (Barrio Alto) (les quatre coins de rue) et celle de la rencontre dans la Carrera de San Agustín.

Outre les « incensarios », la procession matinale du Vendredi Saint permet de voir la célèbre « corriílla », au cours de laquelle les « horquilleros » portent sur une course de cent mètres, les lourds trônes, jusqu’à l’ermite où ils sont enfermés. Cet « enfermement » réunit des milliers de personnes.

En outre ce jour là, il est possible de voir les figures traditionnelles de Loja comme Los Puches (groupes de tambours qui rappellent l’Oncle Puche-Puche), un personnage qui accompagnait de son tambour la statue de Notre Père Jésus de Nazareth ; les Armaos qui simulent la garde prétorienne de César qui surveillait Jésus ; ou les Pediores(demandeurs) qui font la quête avec des tasses en argent pour les confréries.

Mardi SaintMercredi SaintJeudi SaintVendredi Saint

Sortie de la Fraternité de Nuestro Padre Jesús Orando en el Huerto y Nuestra Señora de Esperanza (Notre Père priant dans le Jardin et Notre-Dame de l’Espérance) et descente jusqu’à la rue principale.

Cette Fraternité s’est fixée comme objectif de récupérer les traditions perdues, comme celle des Niños Seases, deux enfants attachés avec les cordons de la statue que Jésus porte à la taille prononcent une phrase qui rappelle la passion et la mort du Christ.

Ascension de l’Image de Noter Père Jésus des Trois Chutes (nuestro Padre Jesús de las Tres Caídas) à l’Ermite du Calvaire (sur le Mont Hacho) par des sentiers en terre.

Par la suite il est promené dans les églises de Loja et dans chacune d’elle il rencontre la Vierge de l’endroit.

Paso de la Real Cofradía de la Santa Veracruz par la Route de San Agustín ou par le pont Gran Capitán.

Il s’agit de la plus ancienne Fraternité de Loja, puisqu’elle a plus de 500 ans. Sa corría de incensarios est connue populairement comme celles des « blancs » et elle se compose majoritairement de membres très jeunes qui sont  incensarios pour la première fois.

Passage par la Tribune officielle de la procession de l’Enterrement du Christ, à laquelle participent les autorités locales.

Il est recommandé de voir le défilé dans les rues étroites du quartier Barrio Alto et d’assister au « Golpe » des Incensarios dans la zone connue comme Las Cuatro Esquinas (les quatre coins de rue)..



Login

Registro | Contraseña perdida?