Turismo religioso

La Semaine Sainte de Almuñécar

La Semaine Sainte d’Almuñécar a été déclarée d’Intérêt Touristique National d’Andalousie. Elle est formée par 16 défilés processionnels, du Dimanche des Rameaux au Dimanche de Résurrection, une semaine au cours de laquelle ses rues se remplissent de gens, de traditions et de dévotion.

L’une des ses particularités les plus intéressantes est la Célébration du « Paso ». Le Vendredi Saint au matin, des dizaines de « sexitanos » convertis en acteurs d’un jour, représentent un auto sacramental qui recrée le trajet parcouru par le Christ dans la rue de la Amargura (de l’Amertume).

Dimanche des rameauxLundi SaintMardi SaintMercredi SaintJeudi SaintVendredi SaintSamedi SaintDimanche de Résurrection

Confrérie de la Entrada en Jesús en Jerusalén (La Borriquita) (L’Entrée de Jésus à Jérusalem)

Siège : Église Paroissiale de la Encarnación
Pasos : Un

Cette confrérie fut fondée le 9 février 1956 et sortit pour la première fois pendant la Semaine Sainte de la même année. Depuis lors, l’Image du Christ sur la « borriquita » (l’âne) est accompagnée par des femmes et des enfants vêtus d’hébreux et les hommes ont une barbe, qu’ils ont laissé pousser pour remplir une promesse. La sortie au départ de l’Église Paroissiale de la Encarnación et son passage par Tribuna, sont les moments culminants de la procession de cette confrérie.

Humilde et Fervorosa Hermandad de Penitencia de Nuestro Padre Jesús del Gran Amor Despojado de sus Vestiduras et María Santísima de la Salud (l’Humble et Fervente Fraternité de Pénitence de Notre Père Jésus du Grand Amour dépouillé de ses vêtements et Sainte Marie de la Salut)

Siège : Église del Salvador
Pasos : Deux

Cette fraternité fut fondée en 1993 et sortit pour la première fois pendant la Semaine Sainte de l’année 1997. L’Image du Seigneur, le centurion romain, le sayon et la vierge sont l’œuvre de l’artiste sévillan Juan Antonio Blanco Ramos. Il s’agit de la seule fraternité d’Almuñécar qui porte les images sur les épaules, à la « façon grenadine ». Le défilé est grandiose, quelque soit l’endroit du parcours, mais il convient tout de même de citer sa sortie et son entrée en l’Église del Salvador, ainsi que sa descente par la rue en pente du Carmen.

Confrérie de Nuestro Señor de la Oración en el Huerto (Notre Seigneur de l’Oraison dans le Jardin)

Siège : Église Paroissiale de La Encarnación
Pasos : Un

Elle fut fondée en 1992 par les agriculteurs « sexitanos » afin de couvrir le Lundi Saint, un jour où il n’y avait aucun défilé processionnel. Ils commandèrent à l’artiste grenadin Miguel Zúñiga Navarro la confection des images de l’ange rédempteur et du Christ, des figures de style baroque en bois de pin rouge, vêtues de riches polychromie en or. L’iconographie représente le passage biblique de l’agonie de Jésus dans le Jardin de Gethsémani, agenouillé et avec les mains tendues en signe d’imploration, et l’Ange qui lui indique le chemin de la passion et la mort. Sa sortie de l’Église Paroissiale de la Encarnación et son passage par Tribuna sont les moments culminants de la procession.

Confrérie del Santísimo Cristo Atado a la Columna (Christ des Gitans) (Du Christ Saint Attaché à la Colonne)

Siège : Église Paroissiale de La Encarnación
Pasos : Un

Cette confrérie fut fondée en 1990, et un an plus tard elle réalisa sa première « station de pénitence ». Le Christ, connu populairement comme « El Moreno », est l’œuvre de l’artiste grenadin Miguel Zúñiga Navarro. Pendant le défilé, il est accompagné des femmes portant le traditionnel châle brodé et les gens lui chantent des prières et des récitations tout au long du trajet. Les meilleurs endroits pour voir le défilé sont sa sortie de l’Église Paroissiale de la Encarnación et son passage par Tribuna.

Confrérie del Santísimo Cristo del Perdón, María Santísima del Consuelo, Nuestra Señora del Carmen, Santas Mujer Verónica et María Magdalena

Siège : Église Paroissiale de La Encarnación
Pasos : Dos

Elle fut fondée en 1942 et à partir de cette même année, l’image de Veronica commence à sortir, en faisant aussi de Marie Madeleine le soir du Vendredi Saint, accompagnant le Saint Enterrement, puisque la statue joue les deux « rôles » pendant la Semaine Sainte d’Almuñécar. En 1994, on y incorpore le Christ du Pardon, une œuvre de l’artiste grenadin Antonio Díaz Fernández, vêtu d’une tunique blanche et portant la croix sur le chemin du calvaire, à genoux lors de l’une de ses chutes. Son passage par Tribuna au cours duquel a lieu la rencontre entre les deux images (celle de Veronica et celle du Christ) est le moment culminant de son parcours.

Confrérie del Descendimiento et Santa María del Alba (Cristo del Castillo) (de la Descente et Sainte Marie de l’Aube (Christ du Château))

Siège : Chapelle de San Miguel
Pasos : Deux

La confrérie fut fondée en 1993. Le paso de la Descente de Notre Seigneur Jésus Christ de la Croix est composé de José d’Arimathie, Nicodème, Saint Jean l’Évangéliste, les trois Maries et Jésus Christ. Le Christ, José d’Arimathie et Nicodème sont l’œuvre de l’artiste grenadin Miguel Zúñiga Navarro, tout comme l’Image de la Vierge. Sa descente par l’accès au quartier de San Miguel par le parc du Majuelo et la rencontre entre les deux images après Tribuna sont les moments culminants de su défilé.

Confrérie del Santísimo Cristo de la Expiración (El Silencio) (du Christ Saint de l’Expiration (Le Silence))

Siège : Église Paroissiale de la Encarnación
Pasos : Un

La confrérie est sortit pour la toute première fois en 1957. Le bruit sourd de deux tambours accompagne le Christ mort, l’un devant avec la Croix de Guide, et l’autre devant le Christ. Pendant le défilé processionnel, l’éclairage public de la ville s’éteint sur son passage, et la seule illumination restante est la flamme des cierges que portent les pénitents qui défilent le long du parcours dans un total silence et recueillement, vêtus de tuniques noires et de ceintures de sparte. Il est recommandé de voir la procession à sa sortie, dans la descente de la pente de la Porte de Grenade, dans la montée au quartier de San Miguel par l’accès du parc du Majuelo, où l’on allume des feux de Bengale, et lors de la descente par la rue en pente du Carmen.

Real, Muy Antigua, Ilustre et Venerable Cofradía de Nuestro Padre Jesús Nazareno(Royale, Très ancienne, Illustre et Vénérable Confrérie de Notre père Jésus de Nazareth)

Siège : Église Paroissiale de la Encarnación
Pasos : Un

Il s’agit de la plus ancienne confrérie parmi toutes celles qui défilent pendant la Semaine sainte d’Almuñécar, puisqu’elle fut fondée en 1648. L’Image originale du Christ disparut pendant la Guerre Civile et fut remplacée par une copie, œuvre de l’artiste grenadin Domingo Sánchez Mesa, réalisée en 1947, avec un corps articulé et de véritables cheveux. Il est accompagné par Simon le Cyrénéen et par un centurion romain. Le Nazaréen  est également porté en procession le Vendredi Saint au matin, pour réaliser la Célébration du « Paso ». Les meilleurs moments pour voir la procession sont sa sortie, pour assister à l’émouvant acte de commémorations des frères disparus, et sa descente par la pente de la Porte de Grenade, en raison de la difficulté de celle-ci. Sans oublier la reconstitution des chutes du Christ (la première dans  la Carrera de la Concepción, la seconde dans la Tribuna Oficia), où les « horquilleros » s’agenouillent, portant tout le poids du trône. Lors de la troisième chute, dans la Porte de Grenade, il se produit une rencontre avec la Vierge des Douleurs.

Confrérie de Nuestra Señora de los Dolores (Notre-Dame des Douleurs)

Siège : Église Paroissiale de la Encarnación
Pasos : Un

Sainte Marie des Douleurs est la sculpture la plus ancienne de la Semaine Sainte d’Almuñécar. À l’instar de la sculpture de Jésus de Nazareth, on pense qu’elle est arrivé dans la ville à l’issu d’un naufrage qui eut lieu au XVIe siècle. La légende raconte qu’un bateau en partance pour les Indes coula et que son chargement resta sur la plage de San Cristóbal. Au fil des jours, tout le chargement fut réclamé par ses propriétaires respectifs, à l’exception de deux grandes caisses. Les autorités décidèrent alors de les ouvrir, et elles y trouvèrent les deux images. Le Vendredi Saint, cette image est également portée en procession, à l’occasion de la Célébration du « Paso » et pendant le Saint Enterrement.

Venerable et Antigua Cofradía de Penitencia del Santísimo Cristo de la Buena Muerte, María Santísima de la Amargura et San Juan Evangelista (Vénérable et Ancienne Confrérie de Pénitence du Christ Saint de la Bonne Mort, Sainte Marie de l’Amertume et Saint Jean l’Évangéliste)

Siège : Église du Salvador
Pasos : Un

Plus connue comme Confrérie de Saint Jean, celle-ci fut fondée en 1942. Le Christ de la Bonne Mort est une œuvre de l’artiste grenadin Antonio Barbero Gor (1984), la Vierge de l’Amertume est une œuvre du sévillan Juan Antonio Blanco Ramos, et Saint Jean l’Évangéliste est une œuvre du grenadin Domingo Sánchez Mesa (1947). Il s’agit d’une Image articulée qui apparat le Jeudi Saint sur le trône, agenouillée devant le Christ alors que pendant le « Paso », elle est debout. Il est recommandé d’assister à sa sortie, à sa rencontre avec la Vierge de l’Espérance dans la Carrera de la Concepción et à son passage par Tribuna.

Confrérie de Nuestra Señora de la Esperanza (Notre-Dame de l’Espérance)

Siège : Église Paroissiale de la Encarnación
Pasos : Un

Elle sort en procession depuis 1958. L’image de la Vierge est accompagnée par des centaines de fillettes et de femmes vêtues d’un châle noir et par de jeunes « horquilleros » vêtus de costumes bleu marine et de chemises et gants blancs. Elle est connue comme la Vierge des Étudiants, puisque bon nombre de ses «  horquilleros » sont des étudiants des différentes universités espagnoles qui reviennent dans leur ville d’origine pour porter leur Vierge en procession. À la fin de la Station de Pénitence, elle s’unie à une confrérie de San Juan et les deux trônes s’agenouillent ensemble en signe de respect.

Célébration du « Paso »

le matin du Vendredi Saint les rues d’Almuñécar accueillent la représentation du « Paso », un auto sacramental que reconstitue le parcours du Christ dans la rue de l’Amertume. Cette reconstitution met en scène les Images de Notre Père Jésus nazaréen, Notre-Dame des Douleurs, Sainte Marie Madeleine et Saint Jean l’Évangéliste. Toutes ces figures sont articulées, ce qui permet les mouvements, inclinaisons, etc. Cette représentation remonte au XVIe siècle. Les quatre images sortent à 10 heures du matin, portées sur des « parihuelas ». Tout le cortège se dirige vers la Place de la Mairie pour la première scène, le « Paso de Simon », au cours duquel les romains attrapent le Cyrénéen. Pendant des trajets à la course, il est escorté par deux romanos qui frappent en rythme leur bouclier et Simon et fait vibrer la lance. À la fin, ils lui remettent une poignée de monnaies en échange de son travail qu’il jette rapidement dans les airs, en offrant son aide au Nazaréen. Souvent, les assistants confondent cette scène et pensent qu’il s’agit de Judas vendant Jésus.

Venerable Cofradía de Penitencia del Santísimo Cristo de la Misericordia, Nuestra Señora de la Piedad et San Sebastián Mártir (Vénérable Confrérie de Pénitence du Christ Saint de la Miséricorde, Notre-Dame de la Pitié et Saint Sébastien le Martyre)

Siège : Église Paroissiale de la Encarnación
Pasos : Un

La confrérie fut fondée en 1986. Le sculpteur Miguel Zúñiga Navarro fut chargé de sculpter le Christ Gisant et la Vierge. Les habitants du quartier de San Sebastián donnent des œillets rouges et des orchidées blanches pour décorer le somptueux trône en bois de cèdre, su plus pur style baroque, qui porte l’ensemble de sculptures. Sa sortie de l’Église Paroissiale, sa descente par la pente de la Porte de Grenade et son passage par Tribuna sont les moments culminant du parcours.

Confrérie del Santo Entierro de Cristo (Sepulcro)

Siège : Église Paroissiale de la Encarnación
Pasos : Un

Elle fut fondée en 1986, et elle est actuellement la Confrérie Officielle de la Semaine Sainte d’Almuñécar et par conséquent, outre ses frères et ses fidèles, elle est accompagnée par les autorités ecclésiastiques, les militaires et les habitants de la ville. L’image du Christ Gisant est une œuvre de l’artiste grenadin Domingo Sánchez Mesa, qui la réalisa dans les années 40. Elle est conservée dans une urne en bois et verre pour que la ville toute entière puisse l’admirer pendant son parcours. Elle est accompagnée par la Sainte Vera-Cruz, Sainte Marie Madeleine et Notre-Dame des Douleurs, qui bénissent la terre, la mer et la ville d’Almuñécar.

Fraternité de Penitencia del Santísimo Cristo de la Misericordia et Nuestra Señora María Santísima de la Soledad (Pénitence du Christ Saint de la Miséricorde et Notre-Dame Sainte Marie de la Solitude)

Siège : Église Paroissiale de la Encarnación
Pasos : Dos

Il n’y a pas d’affiliation de « cofrades » (membres de la confrérie), puisqu’il s’agit d’un Vía-crucis auquel peuvent participer tous les fidèles de la ville qui le souhaitent, en accompagnant les images avec une bougie et en priant le Saint Rosaire. À l’instar du « Silencio » l’éclairage public s’éteint sur son passage. Le Christ de la Miséricorde « marche » sur de simples  « parihuelas » (Brancard de bois où sont placées les images et les pièces artistiques), recouvert de draps, sans lampes ni fleurs, avec une seule lumière pour l’éclairer. Notre-Dame Sainte Marie de la Solitude est une œuvre de l’artiste grenadin Miguel Zúñiga Navarro tout comme le Christ, et  elle aussi a été dépouillé de ses biens.

Confrérie de la Gloriosa Resurrección de Nuestro Señor Jesucristo et Santa María del Triunfo, Reina de los Cielos (Glorieuse Résurrection de Notre Seigneur Jésus Christ et Sainte Marie du Triomphe, reine des Cieux)

Siège : Église Paroissiale de la Encarnación
Pasos : Deux

Elle fut fondée en 1986 et l’une de ses particularités est qu’elle n’est affiliée à aucune  «  cofrades », tout comme la fraternité de la Soledad. Tous les fidèles qui souhaitent accompagner la Vierge peuvent le faire avec une bougie et les femmes portent le châle blanc traditionnel. De même, les « horquilleros » qui souhaitent porter les deux Images peuvent le faire. En outre, le Christ est accompagné de représentations des différentes confréries d’Almuñécar. Les deux Images sont l’œuvre de l’artiste grenadin Miguel Zúñiga Navarro. Il convient de citer la Sortie de l’Église Paroissiale et son passage par Tribuna.



Login

Registro | Contraseña perdida?