Grottes et croix de la Sierra de la Alfaguara

Grottes et croix de la Sierra de la Alfaguara

LoadingAjouter aux Mon Granada

Les contrées de la Sierra de la Alfaguara, située au centre géographique de la province de Grenade, cachent plusieurs grottes naturelles, telles que celle de Gato et celle de Mármoles, de grande beauté et très peu connues.

Belén Rico

Le groupe de montagnards ‘Diez Amigos Sin Límites’ propose une route de 16 kilomètres qui traverse les croix d’Alfacar et Víznar et les deux versants du coteau de Víznar: l’un ravagé par un incendie et l’autre un vert ubac.

- La route: La route, de difficulté moyenne, visite la zone de loisir de Alfaguara, la Cruz de Alfacar, la Cruz de Víznar, la Grotte du Gato, Fuente Teja et la Grotte de los Mármoles.
- Durée: 6 heures.
- Distance parcourrue: 16 kilomètres.
- Ascension: 6.41 kilomètres.
- Cote maximale: 1.558 mètres.
- Cote minimale: 1.194 mètres.

Grottes et croix de la Sierra de la Alfaguara
La Sierra de la Alfaguara fait parti du Parc Naturel de la Sierra de Huétor, qui se trouve au centre géographique de la province de Grenade. Un des points d’accès à cette contrée et le village d’Alfacar, municipalité qui fut l’endroit de loisir des monarques ziris. D’ici démarre la route que le voyageur propose aujourd’hui sur la requête de l’association ‘Diez Amigos Sin Límites’, un groupe de montagnards qui parcoure les sentiers naturels de Grenade depuis des années.

De la main de ces guides le voyageur arrive à la source de Fuente Grande, également connue comme fontaine de las Lágrimas (des larmes), et qui se trouve dans la partie haute du village. La fontaine, qui date du XIe siècle, est un des vestiges les plus importants de l’époque des califats que l’on conserve encore. D’ici, en direction vers Nívar, on peut prendre la route qui monte vers la zone de loisir de l’Alfaguara. Dans cette contrée, à côté d’une zone de camping où abondent les barbecues et les bancs en pierre, on peut visiter la collection botanique du Arboretum, une ancienne pépinière forestière d’où on obtenait les plantes pour les reboisements réalisés dans ces terres.

Le parking de la zone de loisir est le point où les membres de ‘Diez Amigos Sin Límites’ proposent de laisser les véhicules pour commencer le parcours à pied. Après 326 mètres d’ascension sur le chemin qui démarre de la zone de barbecues, on arrive à l’endroit connu comme la Fontaine des pajareros. Seulement à 800 mètres, le chemin s’ouvre en un ample terrain découvert connu comme l’Alfaguarilla, d’où on peut apercevoir la silhouette de la Cruz de Alfacar, la borne suivante de cette route de basse montagne.

Aux 1.430 mètres du début de la marche on arrive à un carrefour de chemins, où on prend le sentier de gauche pour approcher de la colline de la Cruz, à laquelle on accède par le flanc nord après traverser une forêt reboisée.

Après couronner le sommet de la Cruz de Alfacar, qui se trouve à 1.548 mètres d’altitude, et profiter des impressionnantes vues (si le jour est dégagé on peut contempler la plaine fertile, Sierra Elvira, le Peñón de La Mata, Alfacar ou la retenue d’eau de Cubillas), on continue vers la borne suivante de l’itinéraire, la Cruz de Víznar.

D’après le groupe de montagnards, le chemin idoine pour arriver à la Cruz de Víznar passe le col de même nom, à travers un chemin proche à sa ligne divisoire. Ce côté du col de Víznar fut ravagé il y a des années par un incendie qui brûla toute la végétation du flanc. Cependant, l’aspect de l’autre versant contraste par sa verdure étant donné que l’incendie fut justement contrôlé à la ligne de division de la montagne.

Après passer le chemin de l’Alfaguara, on atteint la Cruz de Víznar et, d’ici, on commence la marche du côté contraire du col, qui est presque totalement bordé. Le sentier que l’on prend ici est le Sentier d’Ubac (Vereda de la Umbría), qui passe à travers une forêt de pins où on peut voir une plaque en mémoire d’un montagnard qui mourut à cet endroit en 1994.

Le chemin débouche alors sur la piste qui conduit au Centre de Visiteurs du Col Lobo. A quelques mètres, en prenant le sentier à droite, démarre le chemin de Fuente Teja, d’où part à son tour le sentier qui conduit à la Grotte du Gato, une grotte spectaculaire avait l’attrait ajouté d’offrir des vues privilégiées du terrain découvert qui lui sert d’antichambre. D’après l’explication d’Antonio García Maldonado, un autre montagnard du groupe, “la grotte, –qui est encore vivante– était utilisée comme cour pour le bétail par les bergers de la zone ”.

En revenant sur le chemin de Fuente Teja on atteint une piste forestière parallèle à la rivière Tejo qui mène à la zone de loisir de la source. Depuis cette piste, à travers un petit sentier situé à quelques mètres de la fontaine, à droite, on monte à la Grotte de los Mármoles, pleine de formes pierreuses d’aspect fantastique et recoins sombres. C’est la dernière borne de la route: à partir de la Grotte de los Mármoles on rentre jusqu’à la zone de loisir d’Alfaguara en refaisant le chemin en sens invers, ou à travers la piste de Mimbres de Palonegro.

Le parcours, de 16 kilomètres, n’entraîne pas plus de difficultés physiques que la necessité d’avoir la résistance suffisante pour entreprendre les ascensions et descentes de la sierra. Cependant, José Antonio Rodríguez, mentor de cette route, avertit que “les sentiers de l’Alfaguara ne sont pas signalisés”, c’est pourquoi le voyageur “doit bien connaître la zone ou être accompagné d’un guide ”. “On doit être prévoyant”, conseille Rodríguez à ceux qui s’initient aux secrets de ces montagnes.

VALEURS NATURELLES
Flore et Faune de la Sierra de la Alfaguara
La végétation qui parcoure cette sierra est de type méditerranéen, formée surtout par plusieurs espèces de pinèdes, puisque le terrain a été surtout reboisé avec des conifères. Cependant on trouve aussi des cèdres et des pinsapos (sorte de sapin), qui se mêlent aux arbres autochtones, tels que les chênes verts et rouvres. Quant à la faune, on trouve une abondance de sangliers et de chèvres sauvages, qui peuvent être observés de très près.

MIDE

    • The route and its orientation
    • Requires off-route navigation
    • Indicates the effort required
    • Over 3 and up to 6 hours (3+2+1) of effective walking
    • Indicates the harshness of the terrain
    • Several risk factors
    • Indicates the difficulty of the walk
    • Walk on paths with steps or irregular surfaces



Login

Registro | Contraseña perdida?