Costa Tropical

Des dizaines de plages et petites criques d’eaux cristallines. 320 jours de soleil par an. Et une température moyenne annuelle de 20 degrés. Voici les lettres de créance de la Côte Tropicale, les 103 kilomètres de littoral de la province de Grenade. Son nom est du à l’exceptionnelle bonté du climat pendant toute l’année qui fit de cette région, il y a deux siècles, le seul endroit de l’Europe où l’on cultivait des fruits subtropicaux tels que la mangue, l’anone, l’avocat et la papaye. Des noms qui évoques des saveurs et des lieux exotiques et qui, cependant, sont propres d’un des coins les plus privilégiés de l’Andalousie.

Dix-neuf municipalités forment le “Tropique d’Europe”. Fondé par les phéniciens près de mille ans avant Jésus Christ sous le nom de Sexi, le village d’Almuñécar est un endroit chargé d’histoire qui conserve les restes d’une usine de salaisons, cinq tronçons d’aqueduc et un château arabe. Ce centre touristique accueille en été un magnifique festival de jazz.

Motril est la plus grande localité de la province derrière Grenade. Parmi ses monuments on distingue l’Église Mayor de la Encarnación et le Sanctuaire de Nuestra Señora de la Cabeza, construit sur l’ancien palais de plaisance de la reine Aixa, mère de Boabdil, le dernier monarque de la dynastie Nazari.

Salobreña est devenu, dans l’imagination du visiteur, une grande montagne de morceaux de sucre. Ses petites maisons blanches et cubiques s’entassent face à la mer autour d’une colline couronnée par un monumental château arabe. Situés au sommet, vous pourrez contempler, en un seul coup d’oeil, de délicieux panoramas sur Sierra Nevada, la Méditerranée et la plaine fertile.

Avec les plages de ces localités, on trouve également une infinité de criques, petites et calmes, situées à Albuñol, Castell de Ferro-Gualchos et La Mamola-Polopos, très près des municipalités d’Albondón, Ítrabo, Jete, Lentejí, Los Guájares, Lújar, Molvízar, Murtas, Otívar, Rubite, Sorvilán, Turón et Vélez de Benaudalla, entourées d’une nature exubérante.

En plus de la mer et de la culture, la Côte Tropicale offre une infinité de possibilités, telles que la pratique du golf, le parapente ou la randonnée dans les villages de l’intérieur, puis la plongée dans les riches fonds du Cerro Gordo et les sports aquatiques, dont le centre se trouve au port sportif de Marina del Este (Almuñécar) et au Club Nautique de Motril.

Les fruits tropicaux peuvent êtres dégustés dans les salades et dans les desserts, dans une gastronomie où ne manquent pas non plus les poissons de rocher comme le vivaneau ou le sar et les fruits de mer comme les crevettes. Puis avec le café, le rhum de canne qui est également élaboré dans cette zone.

Recherche sur la carte



Login

Registro | Contraseña perdida?