Où dormir

Architecture souterraine

Excavées aux versants de collines en pente et des ravins, les grottes et les maisons – grotte ont une disposition sans planification qui fait attention au relief duquel elles font partie et à la position du soleil. Il n’y a pas de rues, et la seule référence urbaine est formée par les chemins creux et les cours. Ces constructions plus évoluées, avec des façades adossées et des édifices annexes, se situent auprès des plus traditionnelles, et présument, toutes les deux, de leurs sveltes cheminées peintes à la chaux, leurs typiques petites places et leurs porches végétaux. Mais il n’y a aucune image qui permette de connaître l’intérieur: il faut alors s’y introduire pour observer les éléments publics puis les plus intimes et privés.


L’architecture souterraine est simplement le résultat de la recherche, de part de l’homme, d’un type d’habitat adéquat au milieu où il vit et à l’activité qu’il développe, en étant pourtant fondamental le terrain où sont réalisées les excavations, où parfois on profite de l’action de forces naturelles et parfois on doit recourir à l’activité humaine.


Ceci même se donne aux régions de Guadix et El Marquesado et de Baza-Huéscar: l’Altiplano, où les grottes se trouvent dans des zones arides ou semi-arides, près des rivières ou des cours d’eau et non pas dans des aires inondables ou des terres fertiles, mais sur des versants, les côtes des ravins ou autour de petites collines. Les terrains les plus adéquats sont ceux qui sont faibles pour le pic et, en même temps, compacts pour garantir la solidité, et imperméables, pour éviter les filtrations et les humidités: c’est pourquoi on les trouve surtout creusées dans des argiles, des marnes, des conglomérés, des grès mous, des calcaires, des sables et du lœss.





Login

Registro | Contraseña perdida?