Villamena

Information touristiqueHistoireGastronomie

Située au bord de la plaine formée après l’assèchement de la lagune Padul, à gauche de la rivière qui sort de celle – ci et à droite de Dúrcal, La localité de Villamena surgit en 1973 de l’union des villages de Cónchar et Cozvíjar, en devenant cette dernière la capitale de la municipalité.

À Cozvíjar, en plus de son centre ville qui répond sans doute à la noblesse de sa seigneurie, on distingue les Grottes du Ruisseau de la Laguna (Cuevas del Arroyo). C’est l’endroit à travers lequel on donnait sortie aux eaux millénaires de la lagune de Padul pour son assèchement en 1779.

Quant à Cónchar, on doit spécialement remarquer la dite Fontaine qui Rit (Fuente que Ríe), une source d’eaux thermales qui se trouve à 200 mètres du centre ville, en direction vers la rivière, à laquelle on ne peut accéder qu’à pied. Dans ce village est aussi très populaire la Fête du Moût, une ancienne tradition avec laquelle on reçoit l’entrée du nouvel an et pendant laquelle, les habitants et les visiteurs sont invités, entourés de musique, danses et pétards, à déguster le vin gratuitement.

La Mairie de Villamena fut formée en 1973 par l’union de la vinicole Cónchar et la nobiliaire Cozvíjar, toutes les deux d’origine islamique, époque où elles se consacrèrent surtout à l’agriculture. Ce fut une étape brillante pour les cultures de la zone, puisque ces villages comptait avec un sophistiqué système d’arrosage connu comme ‘turno y tanda’, une façon de distribuer l’eau en fonction de la surface cultivable de chaque propriétaire.

Avec l’expulsion des mauresques elle perdit son apogée agraire, puisque les nouveaux colons ne connaissaient pas les techniques efficientes et modernes que les arabes avaient utilisés pour tirer profit des terres. De nos jours, Villamena vit toujours de l’agriculture.

La municipalité doit son nom à l’ancienne seigneurie du comte de Villamena de Cozvíjar qui, malgré avoir la puissance pour désigner et reléguer le gouverneur, n’était par le propriétaire des terrains occupés par la localité.

Aux établissements hôteliers on peut déguster les migas, le remojón, les potages, les marmites et ragoûts, puis un ample éventail de tapas, sans oublier le vin de la région. On distingue ses desserts à base d’amandes et friandises d’origine arabe, telles que les couronnes ou les pestiños.

Recherche sur la carte

Information de la Ville

Region: Alpujarra et Valle de Lecrín
Poblaciones del municipio: Cónchar, Cozvíjar
Code postal: 18659
Distance de Granada: 31
Population: 1010
Demonym: Conchúos o cozvijeños
Site officiel: ayuntamientodevillamena.es
Filtrer par:

Fêtes à la gloire de San Roque

Villamena

Le patron de la localité de Cónchar est San Roque, et c’est à sa gloire qu’ont lieu des actes religieux et culturels vers la mi-août.

Fêtes Patronales à la gloire de la Virgen de la Cabeza

Villamena

Les fêtes Patronales de Cozvíjar se célèbrent le premier dimanche du mois d’août. Un des moments plus intéressants est le pèlerinage à la gloire de la Virgen de la Cabeza, le lendemain, lundi.

Fêtes Patronales à la gloire de la Virgen de la Cabeza

Villamena

Les fêtes Patronales de Cozvíjar se célèbrent le premier dimanche du mois d’août. Un des moments plus intéressants est le pèlerinage à la gloire de la Virgen de la Cabeza, le lendemain, lundi.

Fêtes à la gloire de San Roque

Villamena

Le patron de la localité de Cónchar est San Roque, et c’est à sa gloire qu’ont lieu des actes religieux et culturels vers la mi-août.



Login

Registro | Contraseña perdida?