Trevélez

Information touristiqueHistoireGastronomie

La plus haute cote de l’Alpujarra grenadine se trouve à Trevélez, qui est aussi le village le plus haut de l’Espagne, puisqu’il se trouve à 1.476 mètres sur le niveau de la mer mesurés à la place de la Iglesia (Quartier Medio), avec une dénivellation entre ses trois quartiers – Alto, Medio et Bajo - de 200 mètres.

L’offre hôtelière et gastronomique de Trevélez est en accord avec la réputation du village, qui traversa à un moment donné les frontières nationales grâce aux inégalables jambons, reconnus avec l’Appellation Spécifique de Qualité. Certains de ses séchoirs peuvent être visités pour connaître le processus de vieillissement des cuisses.

Mais en plus de ces réclames touristiques, le centre urbain de la municipalité est très intéressant: un lattage particulier qui conserve l’architecture typique alpujarreña, de rues en pente, petites maisons blanches avec toit plat, cheminées avec petit chapeau et tinaos.

Bien que la principale richesse de cette localité est son paysage. De grandioses contrées naturelles abondent ici, aux versants de Sierra Nevada, telles que les Siete Lagunas, le Pico del Rey, l’Alcazaba, Vacares, Cerro Pelao et le Mulhacén même, le toit de la Péninsule Ibérique. C’est un coin idéal pour pratiquer la randonnée et d’autres sports liés à la nature, parmi lesquels on trouve la pêche, grâce à l’abondance de truites dans la rivière Trevélez.

Dans son calendrier de fêtes on distingue celle de la Virgen de las Nieves, le 5 août. Ce jour, les habitants de Trevélez sont les protagonistes d’un pèlerinage au Mulhacén. L’ascension du village se réalise le soir pour pouvoir contempler le lever du jour du pic le plus haut de Sierra Nevada.

La naissance de cette municipalité est difficile à préciser, bien que tout semble indiquer que ses premiers habitants s’installèrent ici avant l’arrivée des musulmans à la région. Il y a aussi disparité de critères quant à sa dénomination. D’après les habitants, le village doit son nom à trois frères de nom Vélez, qui furent ses premiers habitants et s’installèrent à des endroits différents de la vallée. Cependant, la version plus raisonnable est celle qui défend que le nom est d’origine ibéro – latine et qu’il fait allusion aux vallées (velex) sur lesquelles se trouve le villages : celles des rivières Chico et Grande.

Les premières données écrites se remontent au IXe siècle, étape mozarabe, et pendant la période nazari elle appartint à la Taha de Juviles. Après la Reconquête elle appuya le soulèvement mauresque et lorsque la rébellion fut étouffée les mauresques furent expulsés du territoire communal, qui fut plus tard repeuplé par des chrétiens d’autres régions. Avant de souffrir les conséquences du soulèvement musulman elle possédait une mosquée et deux rabitas (couvent marocain), puis de bonnes récoltes de blé et orge. Pendant les siècles postérieurs, grâce à son climat, Trevélez, développa une importante industrie des viandes séchées qui arrive à son point culminant avec ses inimitables jambons crus.

Le jambon est le produit phare de Trevélez, et les truites avec jambon sont le plat authentique de la cuisine locale. Les migas du berger, les pommes de terre a lo pobre avec des saucisses et des oeufs frits, la marmite de pommes de terre et charcuterie, et le chevreau à l’ail occupent aussi une place primordiale dans la gastronomie treveleña. La torta real ou le potage de châtaignes sont d’autres spécialités dignes d’éloge.

Recherche sur la carte

Information de la Ville

Region: Alpujarra et Valle de Lecrín
Code postal: 18417
Distance de Granada: 97
Population: 837
Demonym: Treveleños
Filtrer par:

Église paroissiale de San Benito

Trevélez

Située au Quartier Bajo et dressée au XVIe siècle, elle fut jadis une mosquée. Restaurée après la Guerre Civile, et garde à l’intérieur des images très intéressantes.

Ermitage de San Antonio

Trevélez

Dressée au Quartier Medio elle héberge à l’intérieur des images de La Virgen de las Nieves et de San Antonio.

Chisco de San Antón

Trevélez

La fête du chisco est une célébration avec du feu où on brûle les objets inutilisables. C’est, en elle même, une fête de renouvellement, où le feu purificateur met fin aux malheurs arrivés l’année précédente et offre de nouveaux espoirs [...]

Fête de San Benito

Trevélez

L’image de San Benito présidait l’église de Trevélez, le titulaire de ce temple. Cependant, pendant la Guerre Civile l’image fut perdue, et la dévotion avec. La revitalisation de cette festivité fut possible grâce à l’acharnement de plusieurs voisines du village. [...]

Fêtes Patronales à la gloire de San Antonio

Trevélez

Las fêtes de San Antonio sont d’origine religieuse et comme telle, on conserve certaines activités de cette nature parmi le programme de fêtes, telles que la Messe Sainte à la gloire du patron et la procession. A ces actes s’ajoutent [...]

Pèlerinage de la Virgen de las Nieves

Trevélez

Jusqu’aux proximités du pic Mulhacén (3.482 mètres) montent tous les 5 août les pèlerins qui fêtent le jour de la Virgen de las Nieves. D’après la légende le roi nazari Muley Hassén voulut être enterré là-bas, et la montagne prit [...]

Fêtes Patronales à la gloire de San Antonio

Trevélez

Las fêtes de San Antonio sont d’origine religieuse et comme telle, on conserve certaines activités de cette nature parmi le programme de fêtes, telles que la Messe Sainte à la gloire du patron et la procession. A ces actes s’ajoutent [...]

Chisco de San Antón

Trevélez

La fête du chisco est une célébration avec du feu où on brûle les objets inutilisables. C’est, en elle même, une fête de renouvellement, où le feu purificateur met fin aux malheurs arrivés l’année précédente et offre de nouveaux espoirs [...]

Fête de San Benito

Trevélez

L’image de San Benito présidait l’église de Trevélez, le titulaire de ce temple. Cependant, pendant la Guerre Civile l’image fut perdue, et la dévotion avec. La revitalisation de cette festivité fut possible grâce à l’acharnement de plusieurs voisines du village. [...]



Login

Registro | Contraseña perdida?