Motril

Information touristiqueHistoireGastronomie

Cette municipalité contient les villages de Calahonda, Carchuna et Torrenueva qui, pendant les dernières années sont devenus d’importantes zones touristiques, tandis qu’avant n’étaient que des petits villages de pêcheurs.

Motril est le deuxième plus grand centre urbain de la province de Grenade, la porte sur la mer la plus proche de Grenade et Jaén, puis le centre de communications du littoral avec l’intérieur.

La principal attraction touristique de Motril est une combinaison de son patrimoine et ses excellentes plages. Cette localité jouit d’un microclimat tropical en pleine Méditerranée grâce à sa situation. Située sur le versant méridional d’une série de montagnes péni – bétiques – sierras d’Almijara, Lújar et Sierra Nevada– elle est protégée, grâce à elles, des vents froids du nord. Lorsque l’été arrive, chaud, marin et gai, arrive aussi le brouhaha. Des milliers de personnes s’y rendent pour se baigner dans ses plages nombreuses et variées, parmi lesquelles on trouve des plages familiales, cachées, animées, paradisiaques, nudistes…

Motril possède de nombreux coins d’intérêt artistique et historique. On distingue la construction la plus ancienne connue dans la localité: l’Église Mayor de la Encarnación qui fut dressée en 1502 par le Cardinal Mendoza. A côté, se trouve la Mairie, qui occupe un bâtiment construit en 1631. En passant par la rue de la Porte de Grenade, ancien accès à la muraille, et en traversant les Ramblas del Manjón, on arrive à l’ancien faubourg mauresque. Des rues pleines de tradition où on peut encore voir des palais du XVIIe siècle ou des bâtiments d’architecture mauresque. D’autres endroits d’intérêt artistique sont le Château de Carchuna, la Casa de Palma, qui accueille le Musée Préindustriel de la Canne à Sucre, l’Ermitage de San Antonio, l’Église Nuestra Señora de la Cabeza, patronne de Motril, et le Théâtre Calderón.

Cette municipalité compte en plus avec le terrain de golf Los Moriscos, de 18 trous, situé à Playa Granada, puis un port sportif. Le port commercial de Motril est en pleine expansion et y mouillent chaque fois plus de croisières touristiques qui l’utilisent comme base pour les voyages et les excursions dans la province de Grenade.

Des monnaies et plusieurs restes archéologiques trouvés dans la ville témoignent que la zone fut habitée au moins depuis l’Âge du Bronze puis occupée par les puniques et les romains. Pendant le Moyen Âge, Motril était une ferme qui appartenait à l’émir grenadin et dépendait de Salobreña. Il était connu, d’après certains auteurs, sous le nom de Moctril, et d’après d’autres, sous celui de Metrel.

Comme le reste des enclaves de la côte, Motril se soumit aux chrétiens en 1489, et subit un presque total dépeuplement de la zone. En 1510 Juana la Loca exempta du paiement des impôts aux motrileños et distribua leurs terres parmi 500 vieux chrétiens. A partir de ce moment son importance augmenta, en arrivant même à dépasser l’ancienne prédominance des villages voisins  Almuñécar et Salobreña. Cette prospérité est due en partie à ce que les nouveaux habitants chrétiens, face à la crainte des invasions des pirates barbaresques, abandonnèrent le littoral et pénétrèrent dans le versant montagneux en créant ainsi un système de terres non irrigables céréalières. Une fois disparue la menace des pirates, arrive la colonisation de la plaine fertile littorale de Motril, la plus vaste de la côte grenadine. Et ainsi continua le rapide développement de la localité qui, vers la moitié du XIXe siècle, dépassa les 12.000 habitants, en devenant la capitale commerciale et économique de la zone, et en atteignant sa splendeurs maximale avec le développement de la canne à sucre et l’industrie de transformation de ce produit. Aujourd’hui, c’est une ville moderne, avec près de 50.000 habitants, qui vit un développement constant grâce à son port commercial et à la culture de fruits tropicaux, avec une importante activité agricole, industrielle et touristique, et un intéressant patrimoine artistique.

Les eaux de la rivière Guadalfeo et les douces températures pendant toute l’année ont contribué à ce que la Hoya de Motril devienne un authentique verger, et développe une économie basée sur l’agriculture. Bien que pendant des siècle ce fut la canne à sucre qui monopolisa presque toutes les terres de la municipalité, de nos jours sur la plaine fertile motrileña s’étendent des cultures de serre (pommes de terre, haricots verts, piments, tomates); des terres non irrigables (céréales et amandiers); et, surtout, des fruits tropicaux, tels que l’anone, l’avocat et la mangue. D’où que sur les tables motrileñas on puisse déguster des plats exquis, préparés avec de délicieux légumes.

En plus, Motril est le principal port de pêche de Grenade, chargé d¡approvisionner d’excellents poissons toutes les cuisines de la province. Les crevettes, les bouquets et les langoustines sont exquises avec un léger coup de gril ; au four, ou cuites  au sel les daurades, les bars, les vivaneaux, les sargues et autres poissons de rocher. Deux spécialités, présentes dans presque tous les bars et restaurants de Motril, sont le poulpe sec et la moraga de sardines.

La torta real est la sucrerie la plus représentative de sa gastronomie, et peut être accompagnée par une gorgée de rhum de canne élaboré artisanalement par la cave de Francisco Montero, d’une qualité surprenante étant donné les latitudes si éloignées du Caraïbe.

Recherche sur la carte

Information de la Ville

Region: Costa Tropical
Poblaciones del municipio: Torrenueva, Calahonda, Carchuna
Code postal: 18600
Distance de Granada: 69
Population: 56605
Demonym: Motrileños
Site officiel: www.motril.es
Filtrer par:

Casa de La Palma

Motril

Elle date de 1604 et fut fondée par le marquis d‘Algarinejo. C’est la seule qui est toujours debout parmi les 11 usines du sucre qu’existaient au XVIe siècle. Son dernier propriétaire, Juan de Victoria, finit par la céder à la [...]

Église del Carmen

Motril

Sa construction date de 1538. elle fut d’abord l’ermitage de San Roque, dressé pour commémorer aux victimes de l’épidémie de peste, tel que le rappelle la croix située devant la façade. De style baroque elle possède une seule nef, puis [...]

Église des Capucins

Motril

Elle fut construite comme ermitage de style mudéjar en 1641 à la gloire de San Antón, et fut plus tard agrandi comme église d’une seule nef.

Église Mayor de la Encarnación

Motril

Elle date de 1502. C’est le monument le plus ancien que l’on connaît dans cette localité. De style gotique mudéjar, elle fut construite en guise de forteresse, comme défense des envahisseurs mauresques et pirates.  Artistiquement, c’est un amalgame de styles [...]

Ermitage de San Antonio

Motril

Il date de 1679 et est construit sous style baroque. À cette époque les habitants demandèrent son aide au saint pour qu’ils les libère d’une importante épidémie de peste qui affecta au 60% de la population.

Sanctuaire de Nuestra Señora de la Cabeza

Motril

Il fut originellement construit sur l’alcazar qui défendait Motril à l’époque musulmane, lieu de résidence de la reine Aixa Alhorra, mère de Boabdil. Le temple actuel fut construit au XVIIe siècle et son style et proto – baroque très austère. [...]

Centro Geominero de Motril

Motril

El Centro Geominero de Motril,  es un centro que nos muestra las diferentes épocas mineras mediante los restos materiales de esta labor desarrollada en la mina del Cerro del Toro, esto se realiza mediante la exposición de un interesante mensaje [...]

Festividad de San Cayetano

Motril

Muy temprano, los vecinos realizan una romería a la aldea abandonada de Jolúcar, al pie de la Sierra de Lújar, donde se encuentra la ermita de San Cayetano.

Pèlerinage de San Antonio

Motril

Dans le mois de juin les motrileños montrent leur dévotion à San Antonio, en partant en pèlerinage jusqu’à son ermitage.

Les Croix de Mai

Motril

En mai la ville de Motril célèbre la festivité de Las Cruces. Tous les voisins sont invités à créer des monuments de fleurs, pour participer à un concours où tous font concurrence. Se balader dans les rues de la ville [...]

Festivité de la Virgen de la Cabeza

Motril

Les fêtes Patronales de Motril, à la mi-août, se célèbrent à la gloire de la Virgen de la Cabeza. Le programme des fêtes offre une grande variété d’actes, parmi lesquels sont mises en relief les traditions religieuses, les activités culturelles [...]

Fêtes à la gloire de la Virgen del Carmen

Motril

Quand le mois de juillet démarre sa deuxième quinzaine, plusieurs villes côtières d’Espagne célèbrent la festivité de la Virgen del Carmen, patronne des marins. Motril organise la journée d’une façon très voyante, avec une procession marine qui comble la vierge [...]



Login

Registro | Contraseña perdida?