Moraleda de Zafayona

Information touristiqueHistoireGastronomie

Les habitants de Moraleda de Zafayona conservent, au quartier le plus ancien, la tradition de vivre dans les maisons – grotte. Situé sur le flanc d’une pente qui descend vers le lit de la rivière Cacín, ce quartier conserve encore la structure telle que Madoz la décrivit vers la moitié du siècle passé : ‘dans la colline mentionnée se trouve les 80 grottes qui servent d’auberge au voisinage, avec certaines maisons construites sur leur base’.

De son côté le quartier moderne, qui surgit avec la reconstruction obligatoire du village après le tremblement de terre de 1884, s’étend de la colline mentionnée par Madoz vers le dit Campo de Zafayona.

L’agriculture est la principale activité économique, avec les produits horticoles, l’olivier, les céréales et le fourrage pour le bétail comme cultures principales.

Au Cerro de la Mora, dans la municipalité de Moraleda de Zafayona, ont été trouvés des restes qui témoignent la présence d’un village ibère dans cette zone il y a 3.000 ans. On a également trouvé des vestiges romains et wisigoths, et certains historiens soutiennent l’idée que la mythique civilisation des Tartessos occupa aussi ces terres. Le village actuel est né à l’époque musulmane comme colonie qui vit de l’industrie de la soie. Ainsi, son nom peut dériver de la grande quantité de mûriers qu’on y trouvait. Avec la campagne de christianisation que les Rois Catholiques achevèrent en 1492, Moraleda de Zafayona passa à dépendre, longtemps, de Loja. En 1568 se produisit le soulèvement des mauresques au Règne de Grenade. Une fois étouffée la rébellion, les mauresques furent expulsés de toutes les municipalités. Des années plus tard la zone fut repeuplée par des colons provenant d’autres régions.

À Moraleda on élabore les hornazos, de bonnes marmites et des pots – au – feu. Parmi la charcuterie on doit distinguer les saucissons, les saucisses et les boudins. Puis parmi les desserts on trouve les galettes, les couronnes de piñonates, les pestiños et les torrijas (pain perdu). L’ajoblanco avec du boudin est une de ses recettes les plus typiques.

Recherche sur la carte

Information de la Ville

Region: Poniente Granadino
Code postal: 18370
Distance de Granada: 35
Population: 3043
Demonym: Moraleños
Site officiel: www.moraledadezafayona.es
Filtrer par:

Église paroissiale de Nuestra Señora de las Angustias

Moraleda de Zafayona

Elle fut construite au XIXe siècle et on y distingue sa grande et svelte tour. Jusqu’à il y a seulement des décennies elle avait comme auxiliaire, de l’autre côté de la rivière, l’ermitage de San Sebastián, un petit mais artistique [...]

El Caño

Moraleda de Zafayona

Il s’agit d’une fontaine avec trois tuyaux d’où jaillit l’eau abondante et d’excellente qualité qui assortit une bonne partie du village. À côté on trouve un ancien lavoir public restauré.

Gisement de Cerro de la Mora

Moraleda de Zafayona

Déclaré Bien d’Intérêt Culturel, sous la catégorie de Zone Archéologique, le gisement du Cerro de la Mora contient des vestiges qui vont du Bronze Argarique Tardif jusqu’aux cultures ibériques et le Bas Empire Romain. On y a trouvé des restes [...]

San Marcos

Moraleda de Zafayona

elle est célébrée à la campagne. La tradition est de porter le goûter avec un petit pain rond avec un oeuf cuit à l’intérieur. C’est oeuf est normalement le protagoniste de la fête, puisqu’il devient une arme de jet festive [...]

Fêtes du mois d’août

Moraleda de Zafayona

Ces fêtes sont célébrées le premier week-end du mois d’août. Jusqu’à il y a deux décennies elles étaient célébrées au mois de septembre et étaient appelées La Función, une cérémonie religieuse et une procession dédiée à la Virgen de las [...]

Foire d’octobre

Moraleda de Zafayona

Cette fête, qui dure trois jours, retombe normalement sur le 21 octobre, bien que, si ce jour n’est pas un week-end, la fête est déplacée au week-end plus proche. A l’origine c’était une foire de bétail, mais maintenant on dresse [...]

Fête de la Candelaria

Moraleda de Zafayona

D’origine lointaine, les villageois allument des bûchers et dansent autour. Pendant la fête, les participants mangent du lard et des gimblettes de pain salé avec des fèves tendres, arrosés avec du vin.



Login

Registro | Contraseña perdida?