Maracena

Information touristiqueHistoireGastronomie

«Sa plaine fertile dilatée, semblable à la campagne de Damas, est – grâce aux nombreux éloges qu’on pouvait lui dédier – le conte des voyageurs et la conversation des soirées. Dieu l’étendit comme un tapis sur une plaine traversée par les ruisseaux et rivières, où se tassent les fermes et les jardins, à l’emplacement le plus délectable et avec la plus grande abondance de champs ensemencés et plantations». Ainsi décrite par l’écrivain cordouan al-Saqundi au XIIIe siècle, Maracena se trouve aux alentours de la capitale, sur la Vallée fertile grenadine. Ses terres et ses potagers soignés firent d’elle une des municipalités les plus prospères de la zone il y a des siècles. Aujourd’hui elle est protagoniste d’un important développement urbain. En plus de la richesse agricole de ces terres, cette localité possède comme moteur économique le secteur des services.

L’origine de Maracena se trouve à l’époque romaine, tel que le témoigne son nom, Maratiena, l’endroit, hérité de Maratius, qui était un centre habité très important, confirmé par la trouvaille, à l’actuelle Casería de los Titos, d’un moulin d’huile daté du II e siècle après J.C.

À l’époque musulmane, Marasana, vécut une étape de prospérité sans pareil, parfois interrompue par les incursions chrétiennes, telles que celle d’Alfonso I el Batallador qui cherchait les mozarabes grenadins en 1126. Pendant la campagne des Rois Catholiques la localité fut l’objet d’attaques continues, à cause de sa proximité à la capitale et sa condition d’approvisionneuse alimentaire des grenadins. Après la conquête de Grenade et la crise du peuple mauresque, Maracena fut à nouveau repeuplé. Pendant les siècles postérieurs le village se pencha sur l’agriculture, surtout sur les vignes. Avec le XXe siècle arriva la culture du tabac et une rapide expansion de ses facettes industrielle et résidentielle.

Parmi les recettes populaires on trouve les célèbres gachas de moût. On distingue aussi la variété de sa charcuterie, les migas de maïs et la marmite de pois – chiches. Parmi les riches viandes que l’on peut déguster à Maracena se trouvent le lapin et les collejas à l’ail.

Recherche sur la carte

Information de la Ville

Region: Grenade et son entourage
Code postal: 18200
Distance de Granada: 3
Population: 18819
Demonym: Maraceneros
Site officiel: www.ayuntamientomaracena.org

PLANEA TU VIAJE

Filtrer par:

Église de la Encarnación

Maracena

Au centre urbain originel de Maracena on trouve l’Église de la Encarnación, consacrée par les Rois Catholiques au XVIe siècle. Son style est mudéjar, avec une charpente en bois. Au XVIIIe siècle elle fut reformée et agrandie avec une svelte [...]

Jour de la Cruz

Maracena

on dresse plusieurs monuments floraux dans plusieurs quartiers et les habitants dansent entre eux.

Fêtes à la gloire de San Joaquín et Santa Ana

Maracena

Les fêtes patronales de Maracena sont célébrées à la gloire des pères de la vierge, avec des actes liturgiques et kermesses populaires.



Login

Registro | Contraseña perdida?