Loja

Information touristiqueHistoireGastronomie

Loja, la ville qui historiquement a déterminé la communication intérieure entre Grenade et Malaga, est la capitale de la région du Poniente, grâce à son histoire millénaire et à sa grande richesse monumentale, puis à son nombre d’habitants et à la grande surface qu’occupe son territoire communal.

Située dans l’étroite et délicieuse vallée formée par la rivière Genil en ouvrant chemin entre la Sierra Gorda et le Monte Hacho, cette localité conserve des nombreux vestiges archéologiques de l’Âge du Bronze et de l’époque musulmane, parmi lesquels on trouve les restes de son alcazar médiéval et de l’enceinte fortifiée qui entourait l’ancienne médina arabique – andalouse.

Un historien de l’époque décrivit Loja ainsi: «Elle est agreste et pittoresque, construite sur le flanc d’une aride montagne. Les ruines d’un alcazar mauresque couronnent un monticule rocheux qui se dresse au centre de la ville. La rivière Genil baigne ses pieds…».

On peut comprendre que Loja fût «porte et clé du règne grenadin» pour les Rois Catholiques. Le nom arabe de Loja, Medina Lauxa (“La ville Gardienne”), renvoie à son énorme importance stratégique et à l’important rôle militaire joué pendant la conquête chrétienne du Règne de Grenade. De l’estime que Fernando et Isabel en avaient après sa chute, arrivée en 1486 après trois jours de siège, parle clairement le blason héraldique que le monarque d’Aragon lui concéda : un château d’or sur un pont en argent avec la légende inscrite de ‘fleur parmi les épines’.

L’eau filtrée dans la Sierra de Loja, sur la rive du lit de la rivière Genil, fait jaillir de nombreuses sources dans des fontaines centenaires, toujours fraîches. L’abondance d’eau est également perçue dans la spectaculaire contrée de Los Infiernos, avec sa gorge profonde et ses cascades toujours vertes.

Loja thésaurise de nombreux recours touristiques. En plus de son patrimoine historique et monumental, la Sierra de Loja offre des routes et des sentiers à travers des paysages agrestes et surprenants, tels que le Charco del Negro. Les alentours réunissent en plus les conditions idoines pour la pratique du vol libre, dont le point idéal de décollage est la Station de Vol Libre de Loja, tandis que l’atterrissage possède comme espace idoine les terrains découverts de la Venta del Rayo.

D’après le mythe, elle fut fondée par le petit – fils de Noé, Túbal, sous le nom d’Alfeia. C’est un fait que les phéniciens, qui l’appelèrent Tricolia, lui donnèrent son essor commercial vers le VIIIe siècle avant J.C. Les romains de Cneo Scipion changèrent le nom de Tricolia par celui de Lascivis (lieu de nombreuses eaux et délices); puis les arabes le changèrent à nouveau par celui de Medina Lawsa. Ce furent précisément les musulmans qui lui donnèrent une véritable dimension urbaine; la ville joua un rôle remarquable lors des guerres civiles du Califat de Cordoue, puis acquit postérieurement un caractère militaire très marqué, avec la fonction de garder la Plaine Fertile, antichambre du règne nazari.

Fernando le Catholique l’assiégea en 1482, mais ce fut en vain; en 1486 elle fut assiégée à nouveau, et sa capitulation finale fut un événement avec un fort écho psychologique dans l’avancée de la conquête. Plus de 5.000 musulmans abandonnèrent la ville pour se diriger à Grenade; la chute de cette ville et de tout le règne nazari était imminente, tel que le recueillent, avec joie, les romanciers anonymes.

Du dense passé historique hérité par les lojeños, trois passages doivent être au moins cités: La mort du célèbre Damoiseau de Sigüenza dans une des tentatives chrétiennes pour conquérir la place lors de la guerre contre les rois nazaris de Grenade; la naissance de la municipalité du dit ‘Espadon de Loja’, le général Narváez, premier ministre du gouvernement d’Isabel II, dont la maison – palais familière et le mausolée peuvent être visités; et, finalement, l’importance historique du polygraphe d’Ibn Al-Jatib, géographe, historien et poète, considéré une des figures sommitales de la littérature arabique – andalouse, qui naquit à Loja en 1313 et mourut assassiné au Maroc en 1374, après avoir été deux fois vizir de la Cour Nazari et avoir été obligé s’exiler les deux fois à cause des luttes internes continuelles.

Loja, qui avait été présentée déjà par al-Idrisi comme un important noeud de communication, a su conserver et soigner une bonne quantité de coutumes t traditions. On doit distinguer celles de caractère gastronomique: sobrehúsa d’haricots, remojón d’orange, porra, gazpacho et les célèbres couronnes et huesos de santo. La cuisine populaire et les arts culinaires les plus élaborées coexistent dans l’offre gastronomique de Loja. On doit signaler de façon particulière l’importance de la truite, qui possède son paradis particulier à l’annexe de Riofrío, récemment lié à la commercialisation de l’esturgeon et son caviar de qualité, le béluga.

Recherche sur la carte

Information de la Ville

Region: Poniente Granadino
Poblaciones del municipio: Riofrío
Code postal: 18300
Distance de Granada: 54
Population: 20888
Demonym: Lojeños
Site officiel: www.aytoloja.org
Filtrer par:

Alcazaba

Loja

L’Alcazaba, centre militaire et administratif de la ville médiévale, conserve sont profil ruineux depuis les temps de Felipe II. Sa construction se prolongea de 895 jusqu’à la moitié du XIII siècle. On y trouve encore une bonne partie de la [...]

Antigua Casa de Cabildos

Loja

Ubicada en la Plaza de la Constitución, auténtico centro urbano de la ciudad renacentista, ha sido la sede estable del Consistorio lojeño durante 437 años, desde su construcción en 1490 hasta 1927, año en el que se traslada el Ayuntamiento [...]

Cloître du Couvent de San Francisco de Asís

Loja

Construit au début du XVIe siècle par impératif royal, il a été aujourd’hui transformé en paisible cour intérieure de l’Hôpital Civil de San Francisco. Il faisait partie du couvent jusqu’en 1835, lorsqu’il perdit sa fonction à cause de l’entrée en [...]

Église de San Gabriel

Loja

Construite au XVIe siècle par Diego de Siloé, c’est une église d’une seule nef où se distingue sa grande chapelle couverte par une voûte surbaissée décorée avec polychromie. C’est un des plus beaux exemples de la renaissance grenadine. Sa façade [...]

Église Santa María de La Encarnación

Loja

Église construite en deux phases. La première correspondant au XVIe siècle de style gotique mudéjar et la deuxième, du XVIIIe siècle, de style néoclassique fut réalisée par des architectes comme Ventura Rodríguez ou Domingo Solís. Elle se dresse avec l’intention [...]

Ermitage de Jesús Nazareno

Loja

Il garde certaines des images les plus vénérées des fêtes de Pâques à Loja. Son retable baroque du XVII siècle conserve un crucifié attribué à Alonso Cano. Cet ermitage acquiert plus d’importance le Vendredi Saint, avec la corriílla, original mise [...]

Nouveau Grenier Municipal (Pósito Nuevo)

Loja

Bâtiment du XVIe siècle de style renaissance. Sa fonction était le magasinage des graines et faciliter le crédit aux agriculteurs. En 1530 il se constitue comme institution de l’État. Dans sa physionomie on distingue les arcs murés du rez-de-chaussée et [...]

Santa Catalina,

Loja

Construite entre le XVIe et le XVIIe siècle au quartier populaire Alto de Loja, elle reçut de nombreux dons de la Reine Isabel II à travers le général Narváez. On distinguait, avant sa destruction pendant la Guerre Civile, le mobilier, [...]

Festival International de Théâtre de Rue et Animation

Loja

Pendant les mois d’été, les rues de Loja s’emplissent de couleur, de chaleur, et de culture avec le festival de théâtre dans les rues avec le plus de tradition en Andalousie.Date: Juillet Organisation: Mairie de Loja avec la collaboration de [...]

Volaera Flamenca

Loja

Concours de chant célébré à Loja depuis 1972. La sélection de participants se réalise à travers des soirées flamencas pendant plus de deux mois. Le concours, qui a lieu vers la fin du mois d’août, se déroule pendant la célébration [...]

Las Cruces

Loja

Les plus jeunes préparent leurs croix de fleurs et parcourent avec elles les rues du village en demandant les étrennes. Comme donnée curieuse on remarque qu’ils le font en entonnant cette phrase: “A la Vera Cruz mayo, que no ha [...]

Pèlerinage de San Marcos

Loja

Repas populaire à la campagne. Les assistants, pour être libres de toute tentation mauvaise, tout en arrivant à l’endroit choisi, ‘attachent le Diable’, matérialisé sur la branche d’un arbre ou un arbuste proche. Pour manger, ce jour on élabore les [...]

La Candelaria

Loja

Il s’agit d’une fête ancestrale. Pendant la nuit les habitants brûlent des bûchers dans les rues du village.

Pèlerinage de l’amitié

Loja

Ce pèlerinage est un des plus massifs parmi ceux qui sont célébrés dans la province de Grenade. On rend hommage à San Isidro Labrador et les actes religieux et les spectacles musicaux ont sa place. En plus, on organise un [...]

Fêtes à la gloire de la Virgen de la Caridad – Grande Foire

Loja

La Grande Foire célébrée à Loja vers la fin du mois d’août est une fête en majuscules. Parmi son programme on trouve des activités culturelles, sportives, des festivités taurines, des feux d’artifice et des spectacles de musique de premier niveau.

Pâques

Loja

Les fêtes de Pâques de Loja se distinguent par leur originalité. Elles comptent avec la présence de personnages singuliers tels que le Tío Puchi-Puchi, chargé de recueillir aux armaos romains qui défilent le mercredi. Les Incensarios passent toute la journée [...]

Volaera Flamenca

Loja

Un autre événement remarquable quant au cante grande, est la ‘Volaera Flamenca’ de Loja, un concours de flamenco célébré depuis 1972. La ‘Volaera’ se déroule parallèlement à la Foire de la localité, à travers l’intervention des participants généralement le soir. [...]



Login

Registro | Contraseña perdida?