Juviles

Information touristiqueHistoireGastronomie

À l’Alpujarra alta, sur un haut plateau entouré de châtaigniers, se trouve la municipalité de Juviles. De sa splendeur passée à peine on conserve les exiguës ruines là où était l’ancien et célèbre château, sur un rocher près du village qui est connu comme El Fuerte. A l’intérieur de son enceinte on conserve encore les citernes médiévales, dont une est connue par les voisins comme l’Ermitage des Moros, d’où on peut contempler toute l’étendue de l’ancienne Taha de Juviles. Le village jouit de magnifiques vues des alentours et de beaucoup de tranquillité à l’intérieur. D’autres endroits pittoresques et dignes d’être visités aux alentours du village sont le Tajo del Águila et la populaire Pisada del gigante, un imposant mur de roche calcaire, sous lequel existent des terrasses consacrées au cultures irriguées, chênes dispersés et maquis. Dans le mur apparaît une forme qui semble la trace d’un pied humain de grandes dimensions.

D’autres aspects de Juviles sont ses fêtes de moros y cristianos (Maures et chrétiens), parmi les plus traditionnelles de la province, et ses magnifiques jambons crus séchés à l’air de la montagne.

Une forteresse du VIIIe siècle met en évidence que les origines de Juviles se trouvent aux premières années de l’occupation musulmane. Cette forteresse fut plus importante par sa position stratégique et parce qu’elle servait comme refuge en temps de guerre. ce fut ici où les mozarabes rebelles de l’Alpujarra se réfugièrent et furent assiégés par Abderramán III l’été de 913. Après quinze jours de siège, les musulmans andalous demandèrent le pardon de l’Émir, et lui promirent de lui remettre les chrétiens cachés dans ses murs, qui furent égorgés.

La forteresse joua un rôle protagoniste pendant la campagne de Grenade en opposant une forte résistance, qui causa la décision de Fernando le Catholique d’ordonner sa destruction.

Juviles fut capitale de la taha de son nom, qui englobe douze lieux et vingt-trois annexes. Elle était du côté du chef militaire Abén Humeya pendant la rébellion mauresque, et paya un haut prix comme conséquence. Plus d’un millier de prisonniers mudéjars moururent aux mains du marquis de Mondéjar, dans un terrain découvert qui, dès lors, est connu comme Huerto de los Mártires.

Une fois expulsés les mauresques, après la victoire militaire de Jean d’Autriche vers la fin du XVIe siècle, la municipalité, comme toute la région, fut repeuplée avec des vieux chrétiens provenant principalement de Castille.

À Juviles on peut déguster la cuisine typique de la région. Des pots au feu, des marmites, du couscous, et la viande de l’agneau, le chevreau et les porcelets. On distingue surtout les jambons. Les champignons avec du jambon cru sont le plat le plus caractéristique de la municipalité.

Recherche sur la carte

Information de la Ville

Region: Alpujarra et Valle de Lecrín
Code postal: 18452
Distance de Granada: 114
Population: 175
Demonym: Juvileños
Site officiel: www.juviles.net
Filtrer par:

Iglesia Parroquial de Santa María de Gracia

Juviles

Construite en pierre avec une belle place en face de sa porte, cette église date du XVIe siècle. Elle fut restaurée en 2004, étant donné que toutes les toitures étaient très abîmées.

Fêtes de la Virgen del Rosario

Juviles

Las fêtes Patronales de la Virgen del Rosario sont un rendez-vous remarquable du calendrier festif de Juviles. De fait, à sa gloire on célèbre plusieurs actes religieux, avec des messes solennelles et une procession avec son image. La célébration continue [...]

Fêtes de la Virgen del Rosario

Juviles

Las fêtes Patronales de la Virgen del Rosario sont un rendez-vous remarquable du calendrier festif de Juviles. De fait, à sa gloire on célèbre plusieurs actes religieux, avec des messes solennelles et une procession avec son image. La célébration continue [...]



Login

Registro | Contraseña perdida?