Güevéjar

Information touristiqueHistoireGastronomie

Située parmi des collines de terre rouge plantées d’oliviers, Güevéjar symbolise la résistance d’un village à l’histoire et aux revers de la nature. L’instabilité du terrain sur lequel elle était assise provoqua la destruction d’une grande partie des maisons lors du tremblement de terre ‘de Lisbonne’ de 1755 d’abord puis lors du tremblement de ‘Arenas del Rey’, arrivé en Noël de 1884. Ce dernier ouvrit des fissures dans la terre d’une telle dimension déconseillèrent la reconstructions de Güevéjar et favorisèrent le déplacement du village à son emplacement actuel, sur un terrain plus stable et sûr. Les restes de l’ancien village, à la base de la dite Peña de Bartolo, sont toujours visibles.


Maintenant, cette municipalité se trouve au dernier contrefort de la Sierra de la Yedra, orientée vers la Vallée fertile grenadine, et à seulement 10 kilomètres de la capitale, dans une zone où abondent les grottes karstiques. La localité fait partie de la Route du Califat, un des sentiers du Légat Andalousi, qui relie les villes de Cordoue et Grenade à travers leurs terres et celles de Jaén.

Logiquement, le tracé de la nouvelle localité répond aux critères urbanistiques régnant à la fin du XIXe siècle, avec des rues rectilignes et carrefours perpendiculaires centrées au point de référence de la Place de la Constitución, un espace ample et boisé où se trouve la Mairie et l’Église paroissiale.

Ce territoire fut occupé depuis l’antiquité, tel que le témoigne la découverte d’une pointe de flèche, appartenant au VIIIe – VIIe siècle avant J.C., puis une stèle romaine IIe siècle conservé au Musée Archéologique de Grenade.

Avant l’arrivée des musulmans, cette ville était identifiée comme Ubexar. A l’époque nazari, Güevéjar est appelée Wabasar par Ibn al-Jatib. En 1569 la ville fut presque dépeuplée à cause de la rébellion de ses habitants contre la pragmatique de Felipe II, qui les obligeait à abandonner leur croyances et coutumes. Elle fut repeuplée à partir de 1571.

Les produits de la triade méditerranéenne – pain, vin et huile – sont d’une qualité notable à Güevéjar, qui est célèbre aussi par l’élaboration de sa charcuterie maison. Les abatages sont réalisés aux demeures privées. Les principaux plats traditionnels sont les gachas piquantes, le chevreau à l’ail, l’agneau a la caldereta et les migas avec du melon. Parmi les desserts on distingue les galettes, le lait frit et les borrachuelos.

Recherche sur la carte

Information de la Ville

Region: Grenade et son entourage
Code postal: 18197
Distance de Granada: 10
Population: 2018
Demonym: Güevejeños
Site officiel: ayuntamientoguevejar.com

PLANEA TU VIAJE

Filtrer par:

Iglesia Parroquial de San Idelfonso y Santa Cristina

Güevéjar

C’est le monument le plus remarquable de l’ensemble patrimonial de Güevéjar. Construite en 1887, elle présente un original tracé de style néoclassique. On y distingue la composition de sa façade, avec un clocher couronné par un chapiteau sur la porte [...]

Fêtes de San Juan Bautista

Güevéjar

Pendant ces fêtes on célèbre la Semaine Culturelle, avec des compétitions sportives, expositions, concours et travaux divers, pour les grands et pour les petits. On doit ajouter les actes religieux et festifs tels que les kermesses et les feux d’artifice.

Fêtes à la gloire de la Virgen de las Angustias

Güevéjar

Ces fêtes rassemblent des actes religieux et des activités sportives et culturelles. On remarque aussi la rencontre d’associations de voisins le premier jour, où tous les membres se réunissent en convivialité.



Login

Registro | Contraseña perdida?