Colomera

Information touristiqueHistoireGastronomie

En descendant à travers Tiena et Olivares, on entre dans les terres de la rivière Colomera. Ce village se trouve dans un passage étroit, avec des rues étroites et en pente, sur le versant d’une colline couronnée par les restes de la forteresse. Dans sa municipalité on peut profiter de la randonnée, de la pêche et du canoë – kayak. Parmi son patrimoine on distingue l’Église Paroissiale de la Encarnación, déclarée Monument Historique Artistique. La municipalité est en train de construire une grande zone de loisir à côté de la proche retenue d’eau de Colomera, avec des logements, des restaurants, des services touristiques et des installations sportives.

Il existe plusieurs vestiges qui témoignent le passé romain de la municipalité, parmi lesquels on distingue le pont et une partie de l’ancienne chaussée qui se trouvent dans la contrée connue comme Molino del Puente, aussi appelé, populairement, Molino de Zacarías. On a également découvert, d’époque arabe, une nécropole à la Era del Chopo.

À 25 kilomètres de Grenade se trouve cette ancienne forteresse médiévale associée à la défense de la capitale nazari. Tel que le dénote son nom d’origine latine ‘columbaria’, la ville fut une colonie romaine. Pendant la domination arabe ce fut ‘Qulumbayra’, d’après les citations d’Ibn Hayyan au Xe siècle; puis forteresse construite par l’armée cordouane pour faire face à Ibn Hafsun. Ibn al-Jatib la mentionne comme ferme de la Plaine Fertile grenadine, origine de la localité actuelle. Elle fut touchée par de nombreux épisodes de guerre, puis joua le rôle de garde – manger de la capitale, en la fournissant de blé, viandes séchées et gibier. La localité fut conquise par les Rois Catholiques  en 1486 et, dès lors, et jusqu’à la chute totale de Grenade, elle fut occupé par une garnison castillane qui, curieusement, participa à l’expédition de secours à Boabdil, qui était bloqué à l’Albayzín par son oncle El Zagal.

À Colomera sont produits plusieurs dérivés du porc, tels que la charcuterie et les viandes séchées, et le petit gibier y est abondant. Parmi les plats maison on distingue le chevreau à l’ail, la viande en sauce, la soupe grenadine, la soupe de picadillo, les pommes de terre a lo pobre, les migas, le rôti et la fritada de lapin avec des tomates et des piments, puis les rôtis et ragoûts d’agneau. La pâtisserie est entêtée par les madeleines, les couronnes et les biscuits. En plus la municipalité fait partie de la zone de production de l’huile d’olive vierge extra avec l’Appellation d’Origine Montes de Granada.

Recherche sur la carte

Information de la Ville

Region: Poniente Granadino
Code postal: 18564
Distance de Granada: 25
Population: 1498
Demonym: Colomereños
Site officiel: www.colomera.es

PLANEA TU VIAJE

Filtrer par:

Chaussée et pont romain

Colomera

Près du village se trouve le Moulin de la Niñas, la Era del Chopo, le pont, parfaitement conservé, et la chaussée romaine. Tout le jour

Église de Nuestra Señora de la Encarnación

Colomera

L’église de la Encarnación, construite sur une ancienne mosquée, fut déclarée monument historique – artistique en 1980, et combine des éléments gotiques, renaissance et mudéjars. Elle possède trois nefs avec neuf autels et un beau plafond à caissons, décorée avec [...]

Ermitage du Calvario

Colomera

Construit au XVIIe siècle, le temple vénère au Cristo de la Vera Cruz, à la gloire duquel on célèbre les fêtes au mois de septembre.

Fêtes Patronales du Santo Cristo de la Vera Cruz

Colomera

Fêtes Patronales du Santo Cristo de la Vera Cruzle but de ces fêtes est honorer la figure du Santo Cristo de la Vera Cruz. C’est pourquoi on réalise une série d’actes solennels, tels qu’une messe et une procession autour de [...]



Login

Registro | Contraseña perdida?