Cádiar

Information touristiqueHistoireGastronomie

Cette municipalité est formée par les villages de Cádiar, Narila et Yátor. Elle se trouve entre la majestueuse Sierra Nevada et la Contraviesa, au bord de la rivière Guadalfeo.  Il vaut la peine de pénétrer dans le village et découvrir le typisme de son Quartier Bajo, un ensemble architectonique du plus pur style alpujarreño.

D’après l’écrivain Gerald Brenan, Cádiar est le point central de l’Alpujarra grenadine, ’son nombril’. D’après les mots de l’écrivain britannique, c’est ‘un prospère et gai’ village qui constitue sans doute le point idéal pour les voyageurs qui ont besoin de remettre leurs énergies de tout genre. En plus d’avoir l’unique station de service de plusieurs kilomètres à la ronde, elle compte aussi avec d’excellents restaurants où satisfaire l’appétit, puis une cave, Barranco Oscuro, où sont élaborés certains des vins rouges et blancs de qualité de la province.

En plus de ces attraits, Cádiar possède aux alentours un logements touristiques les plus intéressants de la province de Grenade. Il s’agit de la ferme (Alquería) de Moyrama, appelée ainsi par son aspect au style des anciennes fermes andalousies et en hommage à l’épouse de Boabdil. La municipalité est équipée avec une bibliothèque assortie, cave traditionnelle et plusieurs salles d’expositions, qui réunissent les pièces ethnologiques et archéologiques les plus intéressantes de la région.

La municipalité de Cádiar est traversée par le sentier de long parcours GR-7, qui relie la Grèce avec la partie occidentale d’Andalousie.

Cádiar fut, aux temps d’Al-Andalus, résidence permanent du juge principal de l’Alpujarra orientale et son nom dérive, d’après ses habitants, du mot arabe al cadi (le juge). À l’époque musulmane la municipalité était formée par cinq quartiers et deux annexes. Pendant le soulèvement des mauresques, au temps de Felipe II, ce fut la patrie d’Aben-Xaguar, oncle du meneur de la rébellion, Aben-Humeya, et responsable de son élection. Le premier chef rebelle fut couronné roi dans une oliveraie près de Cádiar, endroit où, fortuitement fut ourdie la conspiration qui finit avec son règne éphémère, en faveur de son cousin et successeur Aben-Aboo. Jusqu’au XVe siècle elle ne reçut le titre de village et, après l’expulsion des mauresques,  subit une exode massive. Elle fut plus tard repeuplée avec des colons d’autres régions espagnoles.

Région de bons pains, excellents ragoûts et desserts délicieux. Le riz au liberal avec des perdrix ou du lapin, les viandes sur la braise et la pâtisserie traditionnelle mauresque, sont les spécialités du village. On ne peut pas laisser de côté ses magnifiques vins. Pour le vérifier rien de mieux que goûter un des crus que Manuel Valenzuela élabore et embouteille dans sa cave de Barranco Oscuro

Recherche sur la carte

Information de la Ville

Region: Alpujarra et Valle de Lecrín
Code postal: 18440
Distance de Granada: 100
Population: 1061
Demonym: Cadiereños, caditeños o casienses
Site officiel: www.cadiar.es
Filtrer par:

Église Paroissiale de la Concepción

Cádiar

Construite pendant la décennie de  1560 en style mudéjar. Elle possède une seule nef et une tour quadrangulaire couronnée par des carreaux en faïence, qui présente, de part et d’autre du clocher, deux arcs plein cintre, adornés avec des mosaïques.

Église Paroissiale de Santa Ana

Cádiar

Antérieurement dite de la Concepción, c’est une construction du XVIe siècle avec plan en croix latine, de style renaissance.

Ermita de Santa Rita (Narila)

Cádiar

Petite chapelle qui abrite l’image de la sainte patronne de Narila, Sainte Rita.

Ermitage de San Blas

Cádiar

Construit au XVIe siècle en brique, plan rectangulaire et un seul corps, avec un clocher.

Ermitage de San Sebastián

Cádiar

Petit temple érigé à la gloire du patron de Yátor, San Sebastián. Elle possède une seule nef.

San Sebastián

Cádiar

À Yátor, annexe de Cádiar, on honore San Sebastián. Pendant le jour de fête le saint sort en procession dans les rues du village et plusieurs activités sont organisées, parmi lesquelles il faut souligner la kermesse populaire.

Virgen de Fátima

Cádiar

À la Rambla del Banco, ferme de Cádiar, on fête, avec un pèlerinage à l’ermitage du petit village, le jour de la Vierge de Fátima. Les mandas ou promesses sont fréquentes et les voisins des fermes plus proches participent souvent [...]

Virgen de la Candelaria

Cádiar

Pendant la nuit des feux de joie ou « candelas » sont allumées, dans lesquelles ont fait brûler des meubles et des vieilleries.

Fêtes Patronales à la gloire de San Blas

Cádiar

San Blas est le patron de Cádiar. À sa gloire les voisins de cette localité célèbrent une procession où les majordomes (organisateurs des actes festifs) luisent les ‘étendards’, des colliers en guise de scapulaire avec des rubans de couleurs. Cette [...]

Fêtes de San Marcos

Cádiar

Au mois d’avril on célèbre la fête de San Marcos à Cádiar. Pendant cette fête l’habitude est de faire un pèlerinage aux alentours de la municipalité pour ‘tuer le diable’, expression avec laquelle on donne la bienvenue au bon temps. [...]

Fêtes à Narila à la gloire de Santa Rita

Cádiar

À Narila, un des centre urbains de Cádiar, on honore l’image de Santa Rita. L’image de la Sainte est sortie de l’ermitage de  même nom le 13 mais puis processionnée le 22. C’est une image très vénérée à l’Alpujarra, c’est [...]

Foire d’automne (La fontaine du vin)

Cádiar

Au mois d’octobre on célèbre à Cádiar la traditionnelle foire du mois d’automne à la gloire du Santo Cristo de la Salud. En 1967 on introduisit une nouveauté qui devint le principal attrait de son programme. On installa une fontaine [...]



Login

Registro | Contraseña perdida?