Benalúa

Information touristiqueHistoireGastronomie

La municipalité de Benalúa de Guadix se trouve dans la zone occidentale de la plaine fertile de Guadix, à 870 mètres d’altitude. Le terrain qui l’entoure est argileux, caractéristique qui a facilité l’excavation des grottes le long de toute son histoire.

La tradition locale attribue la formation de ce village à la révolution industrielle qui, vers la moitié du XIXe siècle, apporta à la région la déjà disparue Sucrerie du Carmen et bouleversa la vie et l’économie de la zone. L’entreprise fut stimulée par la famille Fernández-Fígares, qui investit à Benalúa les bénéfices obtenus avec l’exploitation des mines de fer d’Alquife. La famille construisit aussi au village une résidence, le dit Petit Palais Fígares, un bâtiment de deux étages avec un marqué aspect de forteresse, aussi disparu.

Le nom de la localité, dont le sens est de claire origine arabe, indique une antiquité au moins médiévale. Benalúa devait être un des hameaux des alentours de Guadix consacré à la culture des terres irrigables, celles de la plaine fertile formée dans la confluence des rivières Guadix et Fardes.

Les alentours de cette municipalité ont servit de colonie humaine depuis le Néolithique, en augmentant sa population avec la culture argarique. De nombreux vestiges de céramique peinte confirment la présence d’habitants ibères. A l’époque romaine, elle devint un Pagus Minor, au bord de la Voie Herculéenne. D’après la tradition elle fut visitée par les disciples de l’apôtre Santiago dirigés par San Torcuato, qui fut martyrisé et enterré à l’Ermitage Sepulcro. Pendant l’époque arabe c’était un ensemble de grottes, petits châteaux et fermes très disperses, qui défendait l’entrée à Guadix. On l’appelait Ben-Allah (maison de Dieu) ou Ben-al-Guad (union des rivières), d’où la dérivation actuelle. Après la reconquête elle devient une cortijada dépendante de Fonelas. En 1818, avec la dissolution des seigneuries, elle acquiert juridiction propre et le titre de municipalité.

À Benalúa on distingue ses légumes et fruits et les plats de petit gibier à base de caille, perdrix et lapin. On recommande également sa charcuterie et les recettes typiques comme les galettes de pringue, l’agneau sur la braise et le ragoût de tarbinas.

Recherche sur la carte

Information de la Ville

Region: Guadix et El Marquesado
Code postal: 18510
Distance de Granada: 61
Population: 3288
Demonym: Benaluenses
Site officiel: www.benalua.es
Filtrer par:

Ermita de San Torcuato

Benalúa

Simple construction qui accueille une image et plusieurs reliques de San Torcuato, patron de Guadix.

Iglesia de Nuestra Señora del Carmen

Benalúa

Au début elle fut consacrée comme Église de Nuestra Señora de la Anunciación, mais avec l’ouverture au XIXe siècle de la Sucrerie du Carmen, les habitants adoptèrent comme patronne la Virgen del Carmen. L’église paroissiale est formée par l’union de [...]

Cueva del Centro – Museo del pueblo de Benalúa

Benalúa

Esta cueva fue picada durante la Ii República por trabajadores del pueblo organizados en sindicatos, como centro de reunión y actividades culturales, de ahí su nombre, que no fue olvidado en el pueblo. Este museo es un centro expositivo concebido [...]

Fêtes patronales à la gloire de la Virgen del Carmen

Benalúa

Festivité religieuse à la gloire de la Virgen del Carmen. Elle est célébrée avec des offrandes à la Vierge et d’autres activités religieuses, culturelles, ludiques et sportives.

Fêtes à la gloire de la Virgen del Carmen

Benalúa

Au mois de juillet les benaluenses s’organisent pour honorer leur patronne, la Santísima Virgen del Carmen. Cette festivité unifie les actes religieux avec les festifs, avec des jeux populaires, séries de pétards, expositions et kermesses, parmi beaucoup d’autres activités.



Login

Registro | Contraseña perdida?