Atarfe

Information touristiqueHistoireGastronomie

Situé aux pieds de la plaine fertile de Grenade, le village d’Atarfe embrasse des zones agricoles et des zones de montagne. Dans sa municipalité se trouvent les restes de Medina Elvira, le village créé entre le VIIIe et le XIe siècle sur l’ancienne Iliberis romaine, et considérée le germe de la ville de Grenade. La fondation d’Elvira se produisit peu après l’entrée des troupes arabo – berbères à cause de l’état de ruine de l’ancienne Iliberis. Cette ancienne capitale de la région, l’Iliberis romaine, et la Eliberri wisigothe, était habitée par des mozarabes et des juifs qui, harcelés par les luttes internes, furent obligés à partir et se fortifier au zones prédominantes de l’actuelle Grenade, concrètement au quartier de l’Albaicin et à l’Alhambra. D’où la remarquable relation historique de Medina Elvira avec l’Albaicín, où on a trouvé de nombreuses ruines et de fréquentes inscriptions se référant à Iliberis. D’où on conclue que, l’actuelle Grenade serait une continuation d’Iliberis. Pour tant la vieille Grenade romaine et musulmane existait déjà, au même temps qu’Iliberis, qui fut peut être plus puissante et plus signifiante politiquement. 

Cet endroit fut une colonie humaine depuis le Néolithique. Plus tard arrivèrent les ibères, les romains et les wisigoths. La colonie fut connue comme Elvira, capitale de la Cora (district administratif) d’Elvira pendant le Califat cordouan. Au XIe siècle, la dynastie Ziri déplaça la cour à Grenade, ce qui provoqua la perte du pouvoir politique et une émigration massive vers la nouvelle capitale. En 1485 les Rois Catholiques ravagèrent en partie les restes de cette ville, et la plongea dans l’oubli. Vers la moitié du XIXe siècle ce village réapparaît avec les trouvailles, dans la municipalité, de nombreux restes romains et arabes.

Atarfe se caractérise par son ample gamme gastronomique, liée à la riche tradition maraîchère des cultures de légumes verts et secs.  Dans ses plats on trouve aussi la saveur de l’héritage arabe, surtout aux marmites, aux omelettes d’haricots et au gazpacho. Parmi les recettes traditionnelles on trouve la ensaladilla de la Sierra, élaborée lors des excursions aux montagnes pendant les jours de congé de la municipalité, et les papas en columpio (pommes de terre). Comme dessert, Atarfe offre les tirabuzones farcis de créme renversée et les flores.

Recherche sur la carte

Information de la Ville

Region: Grenade et son entourage
Code postal: 18230
Distance de Granada: 11
Population: 12919
Demonym: Atarfeños
Site officiel: www.ciudadatarfe.com
Filtrer par:

Église paroissiale de Nuestra Señora de La Encarnación

Atarfe

Ce temple, dressé sur le terrain à bâtir jadis occupé par la mosquée Xini, d’après le ‘Libro de Hábices’, est la principale référence du patrimoine d’Atarfe. c’est une église de plan rectangulaire, avec trois nefs inégales et un total de [...]

Ermitage de Santa Ana

Atarfe

L’Ermitage de Santa Ana, plus modeste en architecture que l’Église paroissiale, possède aussi une forte tradition religieuse. Il se trouve sur une petite colline au nord – ouest de l’ancien centre ville et fut construit sur le couvent de l’ordre [...]

Ermitage des Tres Juanes

Atarfe

C’est le bâtiment de caractère religieux le plus populaire du patrimoine local. il se trouve sur la Colline du Castillejo, dans la Sierra Elvira. L’ermitage des Tres Juanes fut dressé en 1941 et doit son nom à l’intention de le [...]

Fêtes à la Gloire de la Virgen del Carmen (Sierra Elvira)

Atarfe

On réalise des défilés à travers le village et la procession de la patronne accompagnée par la fanfare Amis de la Musique d’Atarfe. On peut assister aussi aux spectacles de feux d’artifice, kermesses, dégustation de tapas, jeux et concours, et [...]



Login

Registro | Contraseña perdida?