Alquife

Information touristiqueHistoireGastronomie

Alquife produisait, jusqu’à la fin du XXe siècle, le 40% du minéral de fer extrait en Espagne. Ses mines, parmi les plus grandes de l’Espagne à ciel ouvert, sont encore aujourd’hui une énorme montagne artificielle, perforée à l’intérieur, qui marque et distingue, avec sa couleur rougeâtre, le paysage du Marquesado del Zenete. L’exploitation du fer dans cette zone commença à l’époque de l’Empire Romain et termina avec la crise de l’industrie sidérurgique du nord de l’Espagne, qui provoqua la perte de rentabilité des mines et, par conséquent, leur fermeture.

Un monument au minier nous rappelle aujourd’hui à Alquife le passé récent de ce village, qui présente un centre ville soigné et de vastes horizons. Dans cette municipalité on peut contempler le panorama du village minier abandonné qui compte même avec une église. Parmi son patrimoine on distingue l’église paroissiale, de style mudéjar. Un autre avantage offert est sa situation proche au Parc National de Sierra Nevada et à la Station de Ski du Port de La Ragua.

L’histoire de cette localité est définitivement liée à l’exploitation de ses gisements minéraux, et se remonte possiblement à l’Âge du Fer et à la postérieure Culture de l’Argar. De celle – ci ont été trouvés, précisément, en 1965 et dans l’enceinte minière même, six enterrements dont les phitoi (grands pots funéraires caractéristiques du peuple argarique) contenaient des pièces de trousseau, en céramique puis en cuivre et argent, qui sont exposés au Musée Archéologique de Grenade.

La civilisation romaine fut la première à s’installer aux terres d’Alquife, en lui donnant son premier nom, provenant du terme ciphus (la colline). Les excellents gisements de fer attirèrent jusqu’ici à l’Empire. Pendant l’époque arabe ses mines sont encore exploitées. En 1489 la municipalité par les Rois Catholiques. Après la révolte des mauresques et leur postérieur expulsion, la municipalité fut repeuplée avec de nouveaux colons.

Ses plats les plus habituels sont ceux qui comptent avec le chevreau et l’agneau, comme par exemple le chevreau à l’ail. Les repas maison, tels que le salmorejo, le riz avec du lapin, les migas, les gachas de farine de maïs et la soupe de paprika sont d’autres spécialités que l’on peut déguster dans cette localité.

Recherche sur la carte

Information de la Ville

Region: Guadix et El Marquesado
Code postal: 18518
Distance de Granada: 82
Population: 780
Demonym: Alquifeños

PLANEA TU VIAJE

Filtrer par:

Fortaleza nazarí

Alquife

Restes d’une construction nazari situés sur une colline proche à Alquife, qui fut probablement édifiée sur une forteresse précédente. Sa particularité réside dans l’usage de ferrura, les résidus du minéral de fer, comme élément décoratif de ses tours et certains [...]

Iglesia parroquial de Nuestra Señora de la Anunciación

Alquife

Sa construction commença au XVIe siècle, et fut achevée au XVIIe, puis agrandie jusqu’à sa configuration actuelle en 1780. C’est une oeuvre de plan basilical, avec une seule nef en croix latine, couverte à l’intérieur par un précieux plafond à [...]

Fiesta en honor de Santa Bárbara

Alquife

Patronne des miniers. On célèbre la festivité de Santa Bárbara, très liée à la tradition minière d’Alquife, où jusqu’à il y a quelques décennies on exploitait la plus grande mine de fer d’Espagne à ciel ouvert.

Fête de ‘El palo’ (San Hermenegildo)

Alquife

Alquife, le village minier grenadin par excellence, des entrailles duquel on extrayait jusqu’à il y a peu de temps le 40% de la production nationale de fer, marque en couleur rouge sur son calendrier la date du 13 avril. Son [...]



Login

Registro | Contraseña perdida?