Alicún de Ortega

Information touristiqueHistoireGastronomie

Alicún de Ortega est un petit village situé sur un terrain plat, accompagné par la rivière Guadahortuna et presque sur la limite avec la province de Jaén. On doit distinguer que c’est un des villages les plus anciens de la province, et un de plus historiques, puisqu’il s’agit de la Acatucci romaine. Plus tard connu comme Agatugia, les textes arabes du Moyen Âge la dénomment Al-liqún, bien que les chroniques de l’expédition de l’aragonais Alfonso I ‘El Batallador’ l’appelèrent Al-liqut. Plus tard, les castillans, qui dominèrent la région un certain temps pendant la période nazari, transcrirent son nom dans plusieurs textes avec les variantes d’Alicum, Alicur ou Alicún, en s’imposant définitivement ce dernier après la conquête des Rois Catholiques.

Dans ce village on peut visiter une belle église du XVIe siècle, de plan quadrangulaire, et bien qu’on ne trouve pas beaucoup de monuments, Alicún de Ortega est un lieu spécialement attrayant pour profiter de son merveilleux entourage naturel: des allées sur les rives de la rivière Guadahortuna, des routes dans la forêts et de beaux paysages confèrent à ce petit village un caractère paisible.

La zone sur laquelle se trouve cette municipalité a été habitée depuis la préhistoire. On y a trouvé d’importants vestiges archéologiques du Néolithique et de l’époque ibère. Pendant l’époque romaine le village est cité dans ‘l’itinéraire’ d’Arles (France) à Cástulo (Linares) comme un village de la Bastitania Tarraconense situé à 28 milles d’Acci (Guadix). À partir du VIIIe siècle les musulmans s’installèrent dans la zone, et le village commence à acquérir de plus en plus d’importance puisqu’il occupait une zone de frontière. En 1315 il sert de scénario pour la bataille de Piedras Bermejas, où les troupes chrétiennes vainquirent les forces du roi nazari de Grenade et prirent le village. Mais ce ne fut que presque deux siècles plus tard lorsque les Rois Catholiques conquirent définitivement cette place comme préambule de la prise de Grenade.

Alicún de Ortega compte avec une gastronomie très soignée et variée. Grâce à sa proximité à la rivière Guadahortuna, ses habitants on put pratiquer la culture des terres irrigables et compte avec des petites plantations de raisin avec lequel ils élaborent leur propre vin. Certains de ses plats les plus caractéristiques sont les andrajos, les migas de pain et pommes de terre, les gachas et les desserts tels que les couronnes de vin, les alfajores, les galettes de lait, etc.,

Recherche sur la carte

Information de la Ville

Region: Guadix et El Marquesado
Code postal: 18538
Distance de Granada: 104
Population: 563
Demonym: Alicuneros
Site officiel: www.alicundeortega.es

PLANEA TU VIAJE

Filtrer par:

Ermita de San Roque

Alicún de Ortega

Sencilla construcción consagrada a San Roque.

Iglesia parroquial de Nuestra Señora de la Anunciación

Alicún de Ortega

Temple de plan rectangulaire avec une seule nef en deux tronçons qui conserve des restes du plafond à caissons mudéjar. Elle fut achevée en 1595 en profitant les fondations romantiques d’une autre église précédente qui avait été construite sur une [...]

Virgen de Fátima

Alicún de Ortega

les fêtes à la gloire de la patronne, la Virgen de Fátima, sont célébrées avec le célèbre pèlerinage et le traditionnel repas de jambon avec des haricots.

Fêtes Patronales à la gloire de San Roque

Alicún de Ortega

Les fêtes Patronales, sous format de foire, sont célébrées vers la moitié du mois d’août à la gloire de San Roque. Ainsi, les alicuneros organisent une enceinte fériale avec de nombreuses possibilités gastronomiques, de loisir et musicales.



Login

Registro | Contraseña perdida?