Alamedilla

Information touristiqueHistoireGastronomie

Située au centre du bassin de la rivière Guadahortuna, sur un terrain plat entouré de collines de peu d’altitude, Alamedilla est une des municipalités de la province où la présence humaine en temps préhistoriques est plus ancienne et importante. Ainsi le témoignent les restes trouvés au Cortijo del Hacho, correspondant avec une nécropole de l’Âge du Bronze, qui date de 2.700 ans avant J. C.

Sur l’origine du nom d’Alamedilla on trouve une double version. D’un côté, certains le mettent en relation avec l’abondance de peupliers (álamos) dans la zone, et donc le nom dériverait comme diminutif d’alameda (peupleraie). Cependant, la croyance populaire dit que l’origine du nom Alamedilla il faut la chercher dans le mot arabique alminar (minaret, tour de la mosquée), transformé d’abord en Almedinilla pour devenir plus tard l’actuel Alamedilla. En réalité, aucune de ces versions n’est suffisamment documentée.

Depuis la municipalité d’Alamedilla on peut observer de magnifiques paysages, avec les contrastes de l’entourage semi – aride avec des terres fertiles arrosées par la rivière Guadahortuna. Le Pont du Hacho est tendu sur un grand ravin, une oeuvre de l’ingénierie française du XIXe siècle. Par sa structure métallique et ses rivets on pense qu’il est sorti des ateliers d’Eiffel.

Au Cortijo El Peñón, à quatre kilomètres du village, se trouve la populaire Piedra de la Solana, une sorte de forteresse naturelle qui atteint les 1.233 mètres d’altitude. Il s’agit d’une contrée abrupte formée par trois énormes roches qui devaient servir de refuge par les habitants de la zone à l’époque médiévale, tel que le confirment les restes trouvés.

Son histoire commence avec la colonie des tribus pendant le Paléolithique et le Néolithique. Plus tard arrivèrent les ibères, les romains et les wisigoths, dont on conserve certains restes. Mais ces aux musulmans à qui on attribue la fondation de ce village, bien qu’au XVe siècle Alamedilla n’était pas plus qu’une des nombreuses fermes qui jalonnent le territoire qui forme l’actuelle municipalité. Sous la domination arabe il y avait plusieurs endroits habités autour de ce qui sera le centre urbain principal. En 1489 la municipalité fut reconquise par les troupes du roi Sancho de Castilla.

Alamedilla compte avec une importante tradition gastronomique: des conserves maison telles que les côtelettes en huile, les échines, les chorizos et les boudins puis des plats tels que la viande frite avec des piments verts et rouges rôtis. L’ingrédient fondamental des plats d’Alamedilla est l’huile d’olive vierge qui, combiné avec les produits naturels des potagers, accompagne la plupart de ses spécialités.

Recherche sur la carte

Information de la Ville

Region: Guadix et El Marquesado
Code postal: 18520
Distance de Granada: 78
Population: 811
Demonym: Alamedilleros
Site officiel: www.granada-montesorientales.org

PLANEA TU VIAJE

Filtrer par:

Iglesia Parroquial de Nuestra Señora de la Asunción

Alamedilla

C’est le bâtiment le plus notable de centre urbain d’Alamedilla. Bien que les documents conservés dans l’archive paroissial n’apportent pas des données précédentes à 1730, on sait que la construction du temple se prolongea de la moitié du XVIe siècle [...]

Feria

Alamedilla

Il s’agit des fêtes principales de la région, qui se célèbrent à la gloire du Santísimo Cristo de la Luz, qui jouit d’une grande dévotion de part des habitants des lieux. Le programme des fêtes est plein d’activités de tout [...]

Fête de l’Émigrant

Alamedilla

Les fêtes populaires d’Alamedilla sont célébrées en été et portent le nom de Fêtes de l’Émigrant. Dans ces villages de nombreux habitants partirent pendant les décennies précédentes, pour travailler ailleurs. Au mois d’août, beaucoup de ces familles rentrent pour les [...]

Fêtes Patronales à la gloire de San Antón

Alamedilla

Pendant les fêtes à la gloire de San Antón il est traditionnel que, la veille, la dernière mariée à l’église parcoure le village pour recueillir des fonds pour payer la fabrication de couronnes de pain. Le jour suivant, celles – [...]

San Marcos

Alamedilla

D’après la tradition, au début du XXe siècle, la région fût envahie par un fléau de criquets qui dévasta les champs d’Alamedilla. Dans le village, par contre, grâce aux vœux dédiés à San Marcos, le fléau ne causa aucun dégât. [...]



Login

Registro | Contraseña perdida?