Íllora

Information touristiqueHistoireGastronomie

Íllora se trouve dans le giron de la sierra de Parapanda. Face à nous se déploie le paysage multicolore formé d’oliviers, terres de labour et potagers qui descend à travers la Vallée  de la rivière Genil; au fond, à l’est Sierra Nevada. Les maisons blanches d’Íllora s’accrochent aux versants du rocher où se trouvait son germe.

La municipalité offre des paysages d’intérêt indubitable. On observe encore les restes de la forteresse de la Mesa, vers Alcalá la Real, et des tours de Tocón et la Encantada, à Brácana. On peut observer d’excellents panoramas le long de la route de Montefrío, qui monte à travers les sierras de Parapanda et Pelada. Celle de Parapanda, avec ses 1.604 mètres d’altitude, occupe une place distinguée dans la vie de la Vallée Fertile, en étant considérée son baromètre, d’où le dicton ‘lorsque Parapanda met son bonnet, il pleut même si Dieu ne le veut pas’. On doit une mention spéciale à la contrée de Molino del Rey, dans la zone de Soto de Roma, avec un spectaculaire aqueduc du début du XIXe siècle.

«L’oeil droit de Grenade»: ainsi fut appelée Íllora, une forteresse privilégiée, située sur un flanc de la Sierra de Parapanda et penchée sur la Vallée de la rivière Genil. Plinio la mentionne comme Ilurco; mais ce furent les souabes, wisigoths et arabes, surtout les nazaris, qui créèrent la puissante forteresse autour de laquelle naquit le village.

Aux alentours prolifèrent les trouvailles préhistoriques, et au centre urbain ont été découverts les restes des thermes romaines qui dévoilent les antécédents d’une localité consolidée à l’époque musulmane. Ses nouvelles se remontent au Xe et XIe siècle, lorsque Al-Udri la cite sous le nom d’Illywra en faisant référence à la province d’Elvira. Située à quelques pas entre le nord et la Vallée, à partir du XIIIe siècle elle devint un des principaux bastions de la frontière nazari, sur la première ligne après la chute d’Alcalá la Real en 1341. Illywra renforça alors sa physionomie de ville fortifiée avec un château, enceinte fortifiée et faubourg, et mérite le surnom ‘d’oeil droit de Grenade’ par son importance comme enclave défensif. Protagoniste de nombreux événements de guerre, elle fut finalement conquise par les Rois Catholiques au printemps de 1486.

À l’occasion de cette conquête, le chroniqueur Hernando del Pulgar la décrit avec les mots suivants: «Ce village est mis dans une vallée où il y a une plaine fertile très large, et dans cette vallée se trouve se trouve une rocher qui domine tout le circuit ; et au sommet de ce rocher est fondé le village, de fortes trous et murs …». Après l’assiéger et attaquer ses faubourgs, le canonnage de dix-huit bombardes décida la capitulation des musulmans, qui partirent vers Grenade. Son premier gouverneur fut Gonzalo Fernández de Cordoue, le Gran Capitán. On conserve les restes de sa demeure avec le blason sur la façade principale.

Pendant sa nouvelle étape, Íllora fut un des sept villages qui servaient de grenier et entrepôt de la capitale. Petit à petit, tandis que la colline du village se dépeuplait, à ses pieds croissait le centre de la localité actuelle, autour de la place et de l’église.

À Íllora on cultive des légumes comme les pois – chiches, les lentilles et les haricots. Bien que l’olivier est la culture la plus importante. La plupart de ces ingrédients sont utilisés pour élaborer des plats typiques comme le ajoblanco, le gazpacho, la marmite des pois – chiches, les migas, les cazuelas et le pisto.  Les asperges sylvestres sont cuisinées en miguilla, en omelette ou frits, ainsi comme les collejas et les chardons. On doit distinguer quelques recettes typiques: les gachas au moût, le remojón, le almendrado illoreño et les pencas con miguillas.

Recherche sur la carte

Information de la Ville

Region: Poniente Granadino
Poblaciones del municipio: Tocón, Escóznar, Brácana, Alomartes
Code postal: 18260
Distance de Granada: 30
Population: 10210
Demonym: Illurquenses
Site officiel: www.turismodeillora.com
Filtrer par:

Château de Íllora

Íllora

Sur le rocher qui surgit au milieu du village apparaissent de nombreuses fortifications du village médiéval : le château et les murailles. Des oeuvres musulmanes avec des éléments califales et taifas, du Xe et XIe siècle, revêtus par les réformes [...]

Église de la Encarnación

Íllora

L’église de la Encarnación constitue un exemple splendide de l’architecture de transition du gotique à la renaissance, qui prédomine aux temples construits après la conquête de la région de los Montes. Dessinée par Diego de Siloé avec l’intervention de son [...]

Église – Couvent de San Pedro de Alcántara

Íllora

Il s’agit d’une oeuvre réalisée pendant le XVIe et XVIIe siècle, utilisée après le Désamortissement pour plusieurs nécessités et dont le temple a été réhabilité comme actuel siège de la Mairie. C’était l’ancienne église du Couvent de l’Ordre de San [...]

Museo Municipal

Íllora

Le bâtiment qui héberge de musée date de 1738 et fut construit en suivant le style néoclassique. Il possède deux étages et sa façade est divisée en trois parties. Le long de son histoire il a servit de grenier municipal [...]

Maison López-Font

Íllora

Elle fut construite entre 1890 et 1917 sous style historiciste néo – mudéjar. Édifiée par les indiens revenus de Cuba, la maison possède d’amples jardins de style romantique qui fournissent un attrait et une valeur ajoutée à l’ensemble résidentiel. Elle [...]

Résidence du Duc de Wellington

Íllora

Il s’agit d’une propriété dans la campagne qui fut édifiée au début du XIXe siècle par le dit ‘Prince de la Paix’, Manuel Godoy. Elle fut concédée à perpétuité par le Gouvernement de l’Espagne, avec les terres du Soto de [...]

Ganadería La Prusiana. Miguel Prados

Íllora

Ubicada en un paisaje desconocido a todo viajero, en el norte del municipio de Illora, la ” Dehesa del Chaparral” fue elegida para la crianza del toro bravo. Sus propietarios, la familia Prados, ha buscado conjugar la belleza del paisaje, [...]

Festival International Parapanda-Folk

Íllora

Festival déclaré d’Intérêt Touristique National par son importante éminence et la diffusion de la culture populaire et ethnique de pays des cinq continents. Pendant deux semaines on peut assister aux spectacles de divers groupes de musique et danse.Date: Juillet Organisation: [...]

Fêtes à la gloire de San Rogelio

Íllora

San Rogelio est le patron d’Íllora. D’après la légende de la localité, le moine martyre Rogelio, né à la Sierra de Parapanda, intervint au IXe siècle pour éviter que les chrétiens quittent leur religion. Il fut avec un autre moine [...]

Fêtes à la gloire de la Virgen de las Mercedes (Brácana)

Íllora

Brácana célèbre ses fêtes patronales au mois d’août à la gloire de la Virgen de las Mercedes. On assiste à un pèlerinage champêtre le long de la rive de la rivière Genil.

Jour de San Marcos

Íllora

Fête célébrée aux villages de Tocón et Brácana. Ce dernier centre urbain conserve la curieuse tradition de ‘ligoter le diable’, en faisant des noeuds aux genêts symbole de l’immobilisation du mal.

Foire Royale du Bétail

Íllora

Cette foire du bétail se célèbre au mois d’octobre et est considérée une des plus remarquable d’Espagne.

Fête de la Candelaria

Íllora

Cette fête est célébrée à Alomartes au début du mois de février. Pendant cette journée les voisins se rendent à la contrée connue comme la Cueva del Agua, à la Sierra de Paparanda, et célèbrent la populaire merendica (Petit goûter).



Login

Registro | Contraseña perdida?