l'Alhambra

Palais Royal

LoadingAjouter aux Mon Granada

L’enceinte du Palais Royal (Palacio Real) est divisée en trois zones indépendantes :

Le Mexuar

Le Mexuar, où avait lieu l’administration de la justice, là se trouvait le bureau des affaires d’État. Il y avait une chambre élevée, fermée par des croisillons, où le sultan écoutait les demandes des citoyens sans être vu. Au fond de la salle on trouve un Oratoire, une petite salle orientée vers la Mecque, richement ornementée avec des plâtreries et d’où on aperçoit l’Albaicín.

Après la conquête, les Rois Catholiques firent modifier l’intérieur de cette salle, pour la transformer en une chapelle, dont on observe encore la balustrade du choeur.

L’extérieur de ses murs a subi tellement de modifications qu’il est impossible de connaître son aspect d’origine. Cette zone administrative est précédée par deux cours, dont la première  garde encore les restes d’une petite mosquée avec son minaret, tandis que la deuxième est connue comme la Cour de Machuca, et héberge la tour de même nom.

L’ensemble fut utilisé comme résidence des architectes qui consacrèrent leurs vies à la construction du monument, parmi lesquels Pedro Machuca, qui conçut le Palais de Carlos V.

Vers l’intérieur se trouvent le Cuarto Dorado, qui doit son nom à la coupole recouverte de feuilles d’or, et la Cour du Mexuar, avec la fastueuse façade du Palais de Comares, ornementée avec des mouqarnas, des plâtreries et des carreaux de faïence et protégée par un auvent en bois de cèdre avec des motifs décoratifs de pommes de pin et coquilles.

 

Le Palais de Comares

Le Palais de Comares fut construit par le roi Yusuf I, un palais qui combine la fonction représentative de la monarchie pour la gestion officielle des affaires d’État avec la demeure privée du souverain.  Le centre du palais est occupé par la cour des myrtes, avec des galeries à portiques aux extrémités.

Cette cour a été nommée différemment au fil du temps. La dénomination actuelle est due aux massifs de myrtes (ou arrayán), des arbustes dont la couleur vert vif contraste avec le sol en marbre blanc de la cour.

Ce palais est  présidé par la Tour de Comares qui héberge à l’intérieur le Salon des Ambassadeurs (Salón de Embajadores) où le roi, accompagné de ses vizirs, donnait audience officielle. La salle, de forme cubique, possède des murs totalement décorés avec des plâtreries qui représentent des motifs calligraphiques ou végétaux, puis des entrelacs aux formes géométriques. La coupole étoilée représente le ciel.

Cet espace est précédé par la salle de la Barca, dont les extrémités enferment les chambres à coucher du sultan.

A l’est du palais se trouvent les Bains de Comares, construits sous le style musulman mais en suivant le modèle des thermes romaines. Toute la décoration existante est d’époque chrétienne, puisque le mauvais état qu’ont présenté les bains au fil des siècles a obligé à leur restauration et reconstruction à plusieurs reprises.

 

Le Palais des Lions

Le Palais des Lions (Palacio de los Leones) commença à être construit sous l’ordre de Mohamed V, fils de Yusuf I, comme zone privée pour la famille royale et le harem. Le nom provient de la fontaine soutenue par douze lions en marbre, fontaine qui se trouve dans la Cour des Lions. L’enceinte est une allégorie du paradis, un oasis pétrifié où l’eau coule et où les 124 colonnes et arcades qui la soutiennent symbolisent une forêt de palmiers. Cette cour est la première où l’on choisit un nouveau modèle architectonique: deux canaux d’eau qui surgissent de deux tuyaux situés dans deux grandes salles: celle des Abencerrajes et celle de Deux Soeurs (Dos Hermanas).

Ces salles se trouvent l’une en face de l’autre, et se distinguent grâce à leurs superbes coupoles de nids de cailloux. La tradition populaire assure que dans la Salle des Abencerrajes, ancienne chambre à coucher du roi, furent égorgés les seigneurs appelés par ce nom, tandis que la salle de Dos Hermanas fait référence aux deux énormes dalles en marbre qui se trouvent de part et d’autre de la fontaine centrale et qu’un poète du XIVe siècle compara à deux soeurs. A l’intérieur se trouve le mirador de Lindaraja, une salle aux dimensions réduites qui fut le lieu de détente de la favorite du sultan et qui constitue, grâce à sa décoration exquise, un des coins les plus beaux de l’Alhambra.

La Salle des mouqarnas (Sala de los Mocárabes) est la plus simple de toutes les salles du Palais des Lions. Elle se trouve à côté de l’ancienne entrée du palais, et son nom est dû à la voûte  à mouqarnas (éléments décoratifs de l’art nazari), et qui fut démolie à cause de son mauvais état, conséquence de l’explosion d’une poudrière en 1590.

Un autre salle à distinguer dans ce palais est celles des Rois (Sala de los Reyes), ainsi nommée à cause de la peinture réalisée sur la coupole d’un des trois habitacles existants, et qui représente à dix monarques.  Par sa disposition, la salle est divisée en sept parties: trois salles carrées, séparées par deux pans rectangulaires, et des chambres aux extrémités. Toute cette distribution et les décorations mozarabes rehaussent la lumière qui pénètre dans la salle.

Renseignements

Region: Grenade et son entourage
Ville: Granada


Login

Registro | Contraseña perdida?