Turismo religioso

La Semaine Sainte de Salobreña

La Semaine Sainte de Salobreña se caractérise par le cadre où défilent les cortèges de pénitents, avec les images vénérées qui sortent au coucher du soleil dans la vallée et en mer, depuis les hauteurs de la ville.

La Semaine Sainte de Salobreña commence le Mardi Saint, avec la sortie du Christ de l’Humilité, plus connu comme le Christ attaché à la colonne, promenée à travers les rues en pente de la ville sous l’admiration des fidèles postés tout le long du parcours.

Le mercredi Saint c’est le tour de deux confréries : le Christ de l’humiliation, la plus jeune parmi les fraternités de Salobreña, et celle de Jésus Nazaréen et de la Vierge de l’Espérance. Le croisement des deux processions dans la rue du Rosario, au milieu des saetas et des vivas de la foule en l’honneur de la Vierge, est l’un des moments clés de la Passion de Salobreña.

Enfin, le Jeudi Saint, a lieu la procession qui réunit le pus grand nombre de pénitents, le Silence, et de nombreux fidèles suivent le paso en formulant des promesses au Saint. Le paso de ce Christ est particulièrement émouvant car il passe par la très étroite rue Real, où le bois de la croix touche les murs des maisons blanches. Ce jour là, la Confrérie de Sainte Marie des Peines et Saint Jean l’Évangéliste parcourt aussi les rues de la ville, et son paso est porté par des femmes costaleras. Le paso, de style sévillan, est avec de telles caractéristiques à défiler en procession au cours de la Semaine Sainte de Salobreña.

Le Vendredi Saint commence par le Saint Enterrement, composé de deux confréries : le Saint Sépulcre et Sainte Marie des Douleurs. Il s’agit de la procession officielle de la ville et le trajet se fait à travers les rues en pente de la Vieille Ville. Il convient de mentionner le paso du cortège par la rue Réal très étroite. Cette image est une acquisition qui date de 1819, et elle était alors destinée à enrichir la Semaine Sainte de Salobreña, elle fut achetée pour 7749 reales (le prix comprenant le transport confié à huit hommes).

Plus tard, Marie dans sa Solitude apparait dans les rues de la ville, soit l’image de Sainte Marie des Douleurs, dépouillée de tout ornement. Cette vierge n’est pas une confrérie, même si elle est accompagnée d’un millier de femmes en silence, portant le deuil. La procession défile à travers la Vieille Ville, en silence et à la lumière des cierges que portent les dévotes.

 

Blauer DienstagKarmittwochGründonnerstagKarfreitag

CRISTO ATADO A LA COLUMNA

Cofradía del Santísimo Cristo de la Humildad

Gegründet: 1932
Kirche: Iglesia Parroquial del Rosario
Anzahl der Skulpturengruppen: 1
Heiligenbildschnitzerei: Antonio Barbero

Besonders sehenswert: Der Auszug aus der Kirche und der Zug durch die Calle Bóveda und Calle Albaicín.

CRISTO DE LA HUMILLACIÓN 

Cofradía del Santísimo Cristo de la Humillación y María Santísima del Amor 

Kirche: Iglesia de San Juan Bautista
Anzahl der Skulpturengruppen: 1
Besonders sehenswert: Die Begegnung mit der Bruderschaft Cofradía del Nazareno in der Calle Rosario und der Zug durch die Calle García Lorca.

EL NAZARENO 

Cofradía de Nuestro Padre Jesús Nazareno y María Santísima de la Esperanza

Kirche: Iglesia Parroquial del Rosario
Anzahl der Skulpturengruppen: 1
Besonders sehenswert: Die Begegnung mit der Bruderschaft Cofradía del Cristo de la Humillación in der Calle Rosario, Ladera de la Cruz und Albaicín.

EL SILENCIO

Cofradía del Santísimo Cristo del Perdón

Kirche: Iglesia Parroquial del Rosario
Anzahl der Skulpturengruppen: 1
Besonders sehenswert: Der Zug durch die enge Calle Real, die Calle Rosario und die Calle Ladera de la Cruz.

Cofradía de María Santísima de las Penas, Santísimo Cristo de la Buena Muerte y San Juan Evangelista

Kirche: Iglesia Parroquial del Rosario
Anzahl der Skulpturengruppen: 1
Heiligenbildschnitzerei: José Navas Parejo (1949)

Besonders sehenswert: Der Auszug der von einer Frauengruppe getragenen Skulpturengruppe aus der Kirche, der Zug durch die Calle Real, die Calle Rosario Muralla und über die Plaza del Pescado.

SANTO SEPULCRO

Cofradía del Santo Sepulcro

Gegründet: nachweislich seit 1940
Kirche: Iglesia Parroquial del Rosario
Anzahl der Skulpturengruppen: 1
Heiligenbildschnitzerei: aus dem 18. Jahrhundert, Werk eines unbekannten Künstlers
Besonders sehenswert: Der Zug durch die Calle Bóveda und Calle Estación.

Cofradía de María Santísima de los Dolores

Kirche: Iglesia Parroquial del Rosario
Anzahl der Skulpturengruppen: 1
Heiligenbildschnitzerei: Domingo Sánchez Mesa

Sehenswerter Punkt beider Bruderschaften: Beide Bruderschaften sind Bestandteil der Prozession des Santo Entierro, besonders sehenswert ist der Zug durch die Calle Real.

Nuestra Señora de la Soledad

Gegründet: 17. Jahrhundert
Kirche: Iglesia Parroquial del Rosario
Anzahl der Skulpturengruppen: 1

Besonders sehenswert: Abstieg von der Kirche, Auszug auf die Calle Bóveda von Paseo de la Iglesia, Calle Real und Viertel Albaicín.



Login

Registro | Contraseña perdida?